Bien-être au travail : trois facteurs clés

Par le 22 nov - Management

À la maison comme au travail, les enjeux sont les mêmes. Le bien-être est l’une des clés essentielles à l’épanouissement personnel. Pour y parvenir, il ne faut pas lésiner sur les moyens. Et pour cause, d’après une récente étude, nous passons en moyenne 99 117 heures au travail, soit l’équivalent de 11 années ! Découvrez tous nos conseils pour maintenir l’harmonie sur votre lieu de travail.

Bien être au travail

L’environnement de travail

Quand on sait qu’un tiers des salariés se dit insatisfait de sa qualité de vie au travail, on réalise à quel point la tâche est immense. Pourtant, créer un environnement de travail sain et agréable a de nombreux effets positifs sur la productivité des salariés. Cela agit directement sur leur santé, mais également sur leur état émotionnel. C’est l’entreprise tout entière qui en récolte ensuite les bénéfices. En tant que dirigeant ou dirigeante d’entreprise, vous avez donc tout intérêt à y accorder la plus grande importance.

Pour être optimal, le cadre de travail doit déjà être sain. Exit les locaux insalubres, peu lumineux ou humides. Au moment de choisir la location des bureaux, privilégiez des espaces optimisés, lumineux et agréables. N’oubliez jamais que plus les bureaux professionnels seront pensés de façon ergonomique et pratique, plus l’indice de rentabilité de votre entreprise sera meilleur.

Si vous n’avez pas les moyens d’intégrer des locaux à la hauteur de vos attentes, optez pour les solutions flexibles des centres d’affaires. Ces espaces professionnels proposent à la location des bureaux optimisés et tout équipés dans un cadre très stimulant. Chaque espace est clairement délimité : accueil, bureaux, espace détente, salle de convivialité, salle de réunion. De plus vous avez la possibilité de choisir le type de bureau souhaité (pour une ou plusieurs personnes, en open space ou en coworking) ainsi que les horaires (certains centres d’affaires restent accessibles la nuit).

La charge de travail

Pour éviter le surmenage, il est vivement recommandé de définir clairement les tâches de chaque salarié en fonction de leurs capacités. Leur imposer une charge de travail trop importante sera contreproductif et contribuera à créer un climat délétère qui n’agira dans l’intérêt de personne.

Lorsque cela est nécessaire, n’hésitez pas à faire marcher votre réseau professionnel pour travailler avec des freelances et soulager vos équipes. Proposez-leur des formations de mise à jour de leurs compétences afin de simplifier leur quotidien et les pousser à se fixer de nouveaux enjeux. Les salariés doivent être capables d’évoluer en interne pour s’adapter sans cesse aux évolutions du marché du travail.

Enfin, réalisez régulièrement des réunions de façon à prendre en considération les remarques de chacun et chacune et à fluidifier la communication interne.

Les interactions entre les membres de l’équipe

Pour que l’équipe reste soudée, vous pouvez expérimenter le Team building en leur proposant une activité collective en dehors du cadre professionnel. L’intérêt de ce type d’interactions est de renforcer les liens, de cultiver des valeurs essentielles telles que la solidarité, l’entraide, la communication et l’écoute. Une équipe solide présentera une fois encore une meilleure productivité pour l’entreprise. Elle favorisera par la même occasion l’entente générale et la bonne humeur au bureau.

Commentaires fermés sur Bien-être au travail : trois facteurs clés

Les commentaires sont fermés.