Comment bien choisir son oreiller ?

Par le 22 oct - Bien-être

L’importance d’un oreiller est souvent négligée alors que c’est le support qui soutient la tête et la nuque durant le sommeil. Les qualités de l’oreiller, du matelas et du sommier jouent un rôle prépondérant dans l’obtention d’une bonne nuit de sommeil. L’envie de se coucher sur une excellente literie est donc chose normale, mais pour cela, il faut d’abord choisir le modèle approprié. Le choix est compliqué, vu la diversité des produits existant sur le marché.

Bien choisir son oreiller

Le choix d’un oreiller par rapport aux positions de sommeil

Toutefois, il est plus facile de choisir un oreiller en se basant sur quelques paramètres de sélections comme le garnissage ou la taille et la forme. Par exemple, un oreiller 60×60 cm, considéré comme forme standard (carré), convient à tous les dormeurs. Un modèle rectangulaire, quant à lui, est à privilégier pour les gens qui dorment de côté. Il est également possible d’opter pour un modèle en fonction des positions adoptées par le dormeur.

Les postures durant le sommeil sont peut-être la façon la plus simple de sélectionner un oreiller. Si, par exemple, vous dormez sur le dos, optez pour un modèle pas trop volumineux pour un alignement correct de la tête et de la colonne vertébrale. Cette position est plus relaxante, car votre poids est bien réparti sur la surface du lit. Un oreiller avec confort ferme, medium ou ergonomique vous est conseillé. Si au contraire, vous préférez la posture ventrale lors du sommeil, préconisez un modèle davantage plat, car vous risquerez d’être cambré. Il vous est même recommandé de ne pas utiliser d’oreiller du tout. Mais si le besoin se fait sentir, pensez à un modèle moelleux. Au cas où vous passeriez vos nuits de sommeil sur le côté, veillez à utiliser un oreiller. Celui-ci est indispensable pour équilibrer votre corps, de sorte à aligner le cou et la colonne vertébrale. Choisissez un modèle d’oreiller avec confort medium ou ergonomique.

Sélection d’un oreiller à partir de ses caractéristiques

Si vous avez trouvé le genre d’oreiller qui vous convient (selon votre posture durant le sommeil), il est maintenant temps de choisir son garnissage. Comme pour une couette, il existe deux types de garnissage : naturel et synthétique.

Les oreillers garnis naturellement (à base de duvet et de plumes de canard ou d’oie, par exemple) sont connus pour leur capacité d’élasticité. Le coussin est effectivement très souple pour vous donner plus de commodité. Il est également très performant en termes de thermorégulation. Il absorbe et évacue l’humidité, afin que vous passiez d’agréables nuits de sommeils.

Les oreillers faits de garnissages synthétiques (à base de fibres en mousse ou en latex) bénéficient des avancées technologiques dans le domaine de la literie pour être plus performants. Certains modèles peuvent, notamment, reprendre leur forme d’origine à chacun de vos mouvements. Ils sont réputés pour s’adapter à la morphologie, de façon à répartir les points de compression de votre tête et de votre cou. Un oreiller synthétique est conseillé à des gens qui souffrent souvent de mal aux cervicales.

Commentaires fermés sur Comment bien choisir son oreiller ?

Les commentaires sont fermés.