Comment fonctionnent les moniteurs de fréquence cardiaque portables, et qui vous convient le mieux ?

Par le 1 août - Santé

Le choix entre les sangles thoraciques et les montres cardiofréquencemètres est plus complexe qu’il n’y paraît.

S’il vous faut obtenir un tracker de fitness, vous devez décider si vous en voulez un qui soit compatible avec un moniteur de fréquence cardiaque. Le suivi des habitudes de votre rythme cardiaque, à la fois pendant une séance d’entraînement et pendant les activités quotidiennes, peut vous apprendre beaucoup de choses sur votre santé. Votre rythme cardiaque au repos est un facteur clé pour déterminer votre santé globale actuelle et future, et le suivi des changements de fréquence cardiaque au fil du temps peut vous donner plus d’informations nécessaires pour mener une vie saine.

Montre cardio frequencemetre

Les sangles thoraciques et les montres cardiofréquencemètre sont les deux types de suiveurs de pouls les plus courants. Ils utilisent tous deux des méthodes similaires pour mesurer votre pouls. Cependant, leurs principales différences en termes de méthodologie et de conception dicteront le périphérique que vous choisirez lors de la sélection d’un compagnon d’entraînement.

Sangles de poitrine

Les sangles de poitrine de surveillance de la fréquence cardiaque sont à la fois appréciées et détestées. La plupart d’entre eux sont constitués d’une longue bande élastique semblable à une ceinture qui entoure votre poitrine, d’un petit coussinet d’électrode qui se place directement contre votre peau et d’un émetteur à pression. Ces moniteurs de fréquence cardiaque fonctionnent différemment des montres omniprésentes au poignet. Ils utilisent l’électrocardiographie pour enregistrer l’activité électrique de votre cœur. Ce processus nécessite des électrodes, qui se trouvent dans le tampon plat et brillant contre la peau. Ce tampon a besoin d’eau ou de sueur pour capter tout signal électrique. Lorsque vous travaillez et transpirez, les électrodes captent les signaux électriques émis par votre rythme cardiaque, et ils envoient cette information à l’émetteur.

L’émetteur est généralement la seule partie de la ceinture thoracique qui est détachable. À l’intérieur se trouve un microprocesseur qui enregistre et analyse la fréquence cardiaque à partir de ces signaux électriques, ainsi qu’une batterie et les puces nécessaires à la connectivité Bluetooth. Grâce à la technologie Bluetooth et à un smartphone connecté, l’émetteur peut envoyer des données de fréquence cardiaque à votre appareil mobile, qui agit comme le récepteur.

Montres cardiofréquencemètre : comment ça fonctionne ?

Les montres cardiofréquencemètres sont les capteurs de pouls les plus courants dans les dispositifs portables. La plupart d’entre eux glanent des données sur la fréquence cardiaque grâce à la «photopléthysmographie» (PPG) ou au processus d’utilisation de la lumière pour mesurer le débit sanguin. Les montres dotées d’un moniteur de fréquence cardiaque optique sont munies de petits LED sur leur face inférieure qui diffusent une lumière verte sur la peau de votre poignet. Les différentes longueurs d’onde de la lumière provenant de ces émetteurs optiques interagissent différemment avec le sang circulant dans votre poignet. Lorsque cette lumière se réfléchit sur votre sang qui coule, un autre capteur de l’appareil portable capte cette information. Ces données peuvent ensuite être traitées, avec des informations de mouvement détectées par l’accéléromètre du dispositif, avec des algorithmes pour produire des lectures d’impulsions compréhensibles.

Commentaires fermés sur Comment fonctionnent les moniteurs de fréquence cardiaque portables, et qui vous convient le mieux ?

Les commentaires sont fermés.