Immobilier : ce qui change en 2017

Par le 8 août - Maison & Immobilier

De nombreux changements ont été annoncés dans le secteur immobilier en 2017. Découvrons ensemble tous ces changements qui auront un impact sur le monde du logement.

immobilier-changeements-2017

L’encadrement des loyers à Lille et taxes plus lourdes à Paris

Depuis le 1er février 2017, Lille a vu ses loyers encadrés tout comme la capitale. Cela est notamment dû à la hausse de 70 % observée entre 2000 et 2012, et qui touche essentiellement les loyers du secteur privé.

Depuis le 1er janvier 2017, la maire de Paris a pris la résolution de doubler le coût de la taxe sur les logements vacants.

De nouvelles obligations

Depuis le 1er mars 2017, toute personne physique souhaitant modifier ou édifier une construction dont la surface est supérieure ou égale à 150 m², excepté les constructions à usage agricole devra obligatoirement faire appel à un architecte.

Depuis le mois de juillet 2017, les propriétaires sont obligés de délivrer deux nouveaux diagnostics techniques à leur locataire. Il s’agit des diagnostics portant sur l’installation intérieure du gaz et de l’électricité. Des articles dédiés à l’immobilier peuvent vous aider à vous tenir informer de l’actualité.

Pour les copropriétés

Cette nouveauté de la loi Alur oblige aux copropriétés d’établir un fonds de travaux obligatoire depuis le 1er janvier 2017. Il s’agit d’une réserve financière qui viendra aider les syndics à gérer les potentiels défauts de paiement.

Aussi, les syndics ont désormais la possibilité de réaliser des diagnostics généraux de l’immeuble. Ce changement a toujours pour objectif de mieux anticiper les travaux à effectuer dans les copropriétés.

Le remaniement du censi-bouvard

Ce changement s’adressera uniquement aux résidences touristiques. En effet, les propriétaires bénéficient d’une réduction d’impôts de 20 % sur les travaux de rénovation énergétique globale, avec un plafond de 22 000 euros par logement, et ce, depuis le 1er janvier 2017 jusqu’au 31 décembre 2019.

Les propriétaires bénéficient d’une nouvelle aide

Afin d’encourager les propriétaires à louer à des tarifs très bas les logements qu’ils possèdent, le gouvernement a mis en place d’un dispositif de diminution d’impôt situé entre 15 et 85 %. Ce dispositif est entré en vigueur depuis le 31 janvier 2017.

Une taxe sur les revenus des plates-formes de location

Le projet de loi de finances pour 2017 prévoit une cotisation sociale de l’ordre 23 000 euros de revenus obtenus sur l’année pour les particuliers qui louent leur bien sur des plates-formes telles qu’Airbnb ou Abritel.

Une prolongation du Pinel, mais jusqu’où ?

L’annonce faite par l’ancien président François Hollande concernant la prolongation du dispositif Pinel est finalement entrée en vigueur, mais qu’en est-il du barème appliqué ?

Laisser un commentaire