Jeunes conducteurs : choisir une assurance intelligemment

Par le 14 juin - Assurance

Étudiants ou jeunes conducteurs, il est souvent difficile de s’y retrouver avec toutes les démarches administratives à prendre en compte et, souvent, les protocoles sont longs, complexes, mais néanmoins nécessaires. Pas facile pour les jeunes conducteurs qui doivent appréhender un grand nombre de démarches inévitables. Afin de réduire au maximum les coûts de l’ensemble de ces démarches, nous vous dévoilerons quelques astuces non négligeables.

jeune-conduc-baby

Anticiper les principaux postes de dépenses

Après avoir obtenu le permis de conduire, il est indispensable d’anticiper d’autres postes de dépenses obligatoires, si vous ne voulez pas finir le mois en mangeant des pâtes !

Avant de penser à l’assurance voiture, le choix de ladite voiture est déterminant. En effet il est vivement conseillé, dans une optique économique, de se tourner vers des modèles de véhicules populaires et pas trop récents. L’achat de pièces pour ces véhicules est facilité puisque répandu sur le marché et le prix de vente de ces pièces est donc revu à la baisse. Le choix du neuf ou de l’occasion est un point important puisque si la décote du véhicule (baisse de valeur par an) peut très largement varier, le prix de l’assurance des voitures neuves est aussi onéreux.

Postes de dépenses inévitables :

  • Le véhicule en lui-même (se renseigner sur les dates et la nature des dernières réparations pour les véhicules d’occasion)
  • La carte grise (coût calculé en multipliant la puissance fiscale du véhicule au prix effectif du département affilié)
  • Les équipements indispensables
  • Les ampoules de rechange
  • L’éthylotest

D’autres postes de dépenses variables échelonnés dans le temps sont à prévoir : l’essence, les péages, les stationnements, l’entretien (notamment la vidange), le contrôle technique et aussi l’assurance.

Le choix de l’assurance automobile

Les assurances auto jeune conducteur sont souvent difficiles à décrocher ou à préserver. En effet, le contrat qui lie l’assuré à la compagnie d’assurance peut être rompu de façon unilatérale et c’est souvent ce que ces compagnies ne se privent pas de faire en cas de dommages et d’indemnisations répétées.

Le secteur étant extrêmement concurrentiel, les offres spécifiques sont étudiées avec minutie. Les offres sont extrêmement variables et certaines prennent réellement en compte le statut étudiant.

Il s’agit d’analyser le profil de conducteur de l’assuré, le système « pay how you drive » est extrêmement avantageux (et souvent sous-estimé) sur le long terme. Le principe est l’amélioration de votre bonus au fil des années, en cas de conduite irréprochable. Il est donc d’autant plus avantageux pour les conducteurs occasionnels.

Une autre astuce pour réduire les coûts de l’assurance des étudiants la première année consiste à placer l’étudiant comme conducteur secondaire du véhicule (déconseillé si l’assuré conduit majoritairement ledit véhicule). Ce qui permet de ne payer qu’une légère surprime sur l’assurance principale. Cependant, le jeune conducteur ne bénéficiera pas de la dégressivité des coûts pour ses premières années sur les routes.

Laisser un commentaire