La croissance économique verte à la danoise

Par le 24 nov - Economie

Quelque chose a bien tourné au Danemark. Le pays est maintenant la référence mondiale pour tout ce qui touche au développement durable. Les Danois ont construit leurs premières éoliennes il y a plus de 30 ans. En 2017, 30% de l’énergie du Danemark est fournie par ces turbines

fqsdfkqsdjfkj

Quelles décisions ont été prises par le gouvernement pour en arriver là ?

Selon le consultant Geoffroy Stern tout commença avec la crise pétrolière de 1973. A l’époque, le Danemark était complètement dépendant du pétrole et c’était devenu très cher. La motivation économique pour changer les choses a donc été très forte. D’ici à 2020, l’objectif du pays est de réduire de 40% les émissions de carbone par rapport au seuil fixé en 1990. En 2035, le Danemark veut que l’ensemble des sources d’électricité et de chauffage proviennent des énergies renouvelables et en 2050 le Danemark veut un bilan carbone neutre.

La politique du Danemark est affaire de compromis; un système qui semble payer à long terme. Depuis le lancement de l’aventure éolienne dans les années 90, de nombreuses entreprises et des pants entier de la croissance économique sont liés à la transition écologique.

Donc c’est plus facile pour le Danemark d’être à la hauteur de ces objectifs ambitieux

L’Europe pourrait bien copier ce modèle économique d’énergie verte pour en récolter les fruits d’ici 2020 mais pour cela il faudra avancer sur le chemin de l’indépendance énergétique et la route est encore longue.

L’énergie au sein de l’Union Européenne

L’Union Européenne importe aujourd’hui plus de 50% de son énergie : 80% du pétrole qu’elle utilise, 60% du gaz et près de la moitié du charbon. Tout cet argent pourrait être investi en Europe. Actuellement, il est investi au Moyen Orient en en Russie.

Alors ce modèle danois est-il transportable dans d’autres parties de l’ Europe où la récession et encore la première préoccupation ? Geoffroy Stern précise qu’il faut d’abord comprendre pourquoi l’économie est en crise. C’est dû au fait que la seconde révolution industrielle est en train de s’achever. Elle s’est construite sur les énergies fossiles et le nucléaire: des énergies de plus en plus chères car elles sont en fin de vie.

Aujourd’hui, l’Humanité paie la note pour les avoir utilisées pendant deux siècles et le changement climatique va mettre de plus en plus en danger notre capacité de survivre en temps qu’espèce sur cette terre dans le siècle à venir

La troisième révolution industrielle

Dans certains pays d’Europe, les énergies renouvelables rivalisent avec les énergies fossiles. Des fois, elles sont moins chères. L’énergie solaire quant-à-elle fait jeu égal face aux énergies fossiles. Geoffroy Stern rappelle que l’Allemagne a opéré cette révolution énergétique avec succès. Le prix de l’électricité a augmenté un peu mais bien moins que ce que les partisans des énergies fossiles prévoyaient.

Le problème reste : en termes de subventions, les énergies fossiles ou l’industrie nucléaire sont toujours massivement aidées en comparaison avec les énergies de la troisième révolution industrielle

y a tant d’argent disponible. Dans les régions qui commencent à mettre en place les 5 piliers de la troisième révolution industrielle, les portes s’ouvrent au niveau bancaire car il est possible de mesurer les retombés économiques.

Commentaires fermés sur La croissance économique verte à la danoise

Les commentaires sont fermés.