Quelle couverture maladie quand on perd son emploi ?

Par le 20 jan - Mutuelle

Il existe heureusement des issues favorables aux personnes qui perdent leur emploi ou qui se trouvent dans une situation financière précaire.

On va parler en particulier du prolongement des garanties de la mutuelle de son ancienne entreprise. On va aussi faire un bref focus sur la CMUC et l’ACS, des dispositifs qui viennent en aide aux personnes dans une précarité financière.

Le prolongement des garanties de la mutuelle d’entreprise

Grâce à la loi Evin, un salarié devenu chômeur continue de bénéficier des garanties de la mutuelle de son entreprise. Ce prolongement dure entre 1 et 9 mois après la rupture du contrat de travail. Comme quoi, on déconseille fortement le refus d’adhésion à la mutuelle de son entreprise.

Ce maintien est provisoire. Il est alors recommandé de se démener pour envisager d’autres options, et ce, dès la rupture du contrat de travail.

Soulignons en particulier la mutuelle santé familiale. Grâce à ce type de mutuelle, ce sont tous les membres de la famille qui bénéficient des garanties. La seule condition, c’est le mariage civil ou le PACS.

L’autre solution consiste à se rattacher au contrat d’assurance santé de son conjoint. Le chômeur est alors qualifié d’ayant-droit vis-à-vis des garanties de la mutuelle de son conjoint. À noter que pas mal de mutuelles offrent des tarifs préférentiels pour les personnes qui se rattachent au contrat de leur conjoint.

La CMUC et l’ACS, pour les personnes les plus défavorisées

La seule différence entre la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC) et l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS), c’est que la première est gratuite alors que pour la seconde, il y a réduction du coût.

Si une personne ne bénéficie pas de la couverture d’une Assurance Maladie (qui est obligatoire), elle peut prétendre à la CMU dite de base. Celle-ci est faite surtout pour les personnes sans ressource ou à faibles revenus.

La CMUC se présente plutôt comme un dispositif qui complète l’Assurance Maladie. Elle est entièrement gratuite.
Pour toute personne en précarité financière (chômeur ou smicard), l’ACS lui permet d’avoir accès à une protection santé à moindres frais.

La CMUC ou l’ACS aide quand on est au chômage. Ces deux dispositifs sont très précieux pour les personnes qui perdent leurs emplois à cause de la délocalisation, de la faillite de leur entreprise ou d’une compression de personnel.

Ce type de coup de pouce est d’autant plus utile pour les salariés seniors, cibles privilégiées des compressions de personnel. Les seniors chômeurs ayant beaucoup plus de mal à se faire réembaucher par la suite.

Commentaires fermés sur Quelle couverture maladie quand on perd son emploi ?

Les commentaires sont fermés.