Réorganiser la maison d’une personne âgée

Par le 11 août - Non classé

En prenant de l’âge, vous cherchez des informations pour aménager votre logement à Lyon par anticipation. Voici quelques points à examiner pour réussir votre projet.

pers-age

Les conseils

La perte d’autonomie est difficile à vivre quand on avance en âge. Pour faciliter cette transition, conjuguez autonomie et sécurité en privilégiant votre confort et l’accessibilité de la maison. Vous éviterez les chutes et tranquilliserez vos proches. Suggestions pour anticiper ou compenser une perte d’autonomie.

  • Facilitez les déplacements dans la maison en installant des points d’appui astucieusement disposés.
  • Sécurisez les parcours par des barres d’appui au mur ou des meubles.
  • Compensez vos troubles visuels en affectant une couleur à chaque meuble, porte ou placard.
  • Désencombrez l’espace et évitez les fils électriques traînant dans les lieux de passage et autour du lit.
  • Privilégiez des sols et des nez de marches antidérapants.
  • Éclairez amplement en évitant les ombres et pensez aussi aux LED pour réaliser un chemin lumineux quivous guidera la nuit. Changez aussi les interrupteurs pour les placer à la bonne hauteur.
  • Équipez votre salle de bains d’une douche à l’italienne.
  • Adaptez votre mobilier en rehaussant votre lit, éventuellement télécommandé pour redresser les pieds et le dos.
  • Placez vos placards à 1,30 du sol pour accéder à vos objets courants.
  • Automatisez votre maison grâce à la domotique, vous serez en sécurité tout en vous simplifiant la vie.
  • Installez dans votre maison à étage à Lyon un siège monte escalier, à défaut d’une maison de plain-pied.

Les aides allouées

aide-fi

Officiellement, la perte d’autonomie s’évalue selon la grille Autonomie gérontologie groupe iso ressource (AGGIR). Celle-ci comprend six groupes croisant votre état de santé et les activités de la vie quotidienne que vous pouvez accomplir.

  • Sollicitez l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) si vous rentrez dans les quatre premiers groupes de la grille. À partir de vos 60 ans, cela financera partiellement les travaux d’adaptation du logement dont vous êtes propriétaire.
  • Si vous n’entrez pas dans le cadre de l’APA, plusieurs solutions existent.
  • Sollicitez les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).
  • Adressez-vous à vos caisses de retraite ou vos collectivités territoriales pour bénéficier de conseils et de financements pour votre domicile.
  • Pensez au crédit d’impôt de 25 % sur les dépenses d’équipement pour les personnes âgées.

Laisser un commentaire