Sait-on savourer le café ?

Par le 12 mar - Cuisine

Le café vit une grande histoire d’amour à l’international. Peu importe notre origine, notre culture, notre environnement, impossible de se soustraire à son attraction. S’il est autant apprécié, c’est pour son goût caractéristique, mais aussi pour ses multiples vertus. Il a autrefois séduit les intellectuels dans les salons de Paris, accompagne les étudiants tard dans la nuit, épaule les travailleurs.

Café

Un incontournable du quotidien

Cette boisson est un compagnon du quotidien pour de nombreuses personnes. Peu importe le moment de la journée que l’on choisit pour le déguster, il s’agit toujours d’un véritable instant de plaisir et de calme que l’on s’accorde. Un instant d’évasion.
« Prendre un café » est d’ailleurs devenu une institution. L’expression est passée dans le langage courant français, et désigne par extension un moment de détente entre amis, proches ou collègues. Mais dans la frénésie du quotidien, sait-on savourer vraiment cette boisson ?

Bien que désormais popularisé, ce breuvage que l’on appelle parfois « le petit noir », est aujourd’hui un produit aussi estimé et réputé que le vin ou le chocolat. Les amoureux du café s’attachent à chaque étape du processus de fabrication. Ils choisissent avec attention les fèves qui seront utilisées, la provenance – tout comme pour le vin, le terroir a une importance capitale qui impacte sur la saveur – la mouture et le lieu de torréfaction. Besoin de café en grain ? C’est par ici.

Durant la dégustation, le fin connaisseur parlera d’onctuosité, de corps et de longueur en bouche. Il dira qu’il est corsé, plutôt âpre, boisé ou encore fruité. Il évoquera aussi la qualité des différents crus. À l’instar du vin, chaque café est différent, et révèle pleinement tout son potentiel selon le repas précédent et l’heure. Un vrai et authentique café ne doit pas se faire avec de l’eau courante et la température doit en être idéale.

Une recherche d’authenticité

De nombreuses enseignes dédiées se sont ouvertes, tant des magasins isolés que des grandes chaînes. Des petits producteurs et torréfacteurs locaux s’investissent dans cette transmission. Un véritable amour et une connaissance du café se répandent un peu partout dans le monde. Les baristas, professionnels de ce produit, sont surnommés « les sommeliers du café ». Ce savoir-faire est apprécié, et même recherché. L’authenticité et le produit d’exception sont les nouvelles normes, mais aussi un incontournable de notre quotidien.

Espresso, macchiato, cappuccino, latte… En fait, le café est tout un art : un art de vivre.

Obtenir la bonne taille de mouture de café

Lorsque vous faites du café dans une cafetière, vous devrez utiliser du café moulu plus grossièrement qu’avec les machines à café filtre. Si votre café est trop finement moulu, il risque d’obstruer le filtre et de vous empêcher d’appuyer sur le piston. En utilisant du café moulu uniforme et moyennement moulu, vous serez en mesure de séparer complètement le café moulu de la boisson proprement dite.

Vous pouvez aussi y faire moudre vos grains de café. Vous trouverez également des moulins à café dans nos magasins Cactus – et vous pourrez ensuite déterminer exactement comment vous aimez votre café moulu.

La quantité idéale de café

Avant de préparer votre infusion de café, placez le filtre à l’intérieur de la cafetière et plongez-le doucement vers le bas. L’espace vide qui reste entre le filtre et le fond de la cafetière vous indique la quantité de café moulu dont vous aurez besoin. Pour ceux qui préfèrent une quantité exacte en grammes, nous vous conseillons d’utiliser 7 à 10 g de café moulu par tasse (environ 150 ml). Une cuillère à soupe bien arrondie équivaut à +/- 10 g.

Commentaires fermés sur Sait-on savourer le café ?

Les commentaires sont fermés.