Le travail en hauteur : l’affaire de spécialistes

Par le 29 nov - Sécurité

Le travail en hauteur exige des compétences particulières que seuls des techniciens et des ingénieurs spécialisés peuvent effectuer de façon efficace et en toute sécurité. Ils disposent d’équipements de sécurité professionnels adaptés à chaque situation. Il n’y a qu’en ayant recours à une entreprise qui est certifiée ISO 9001 et MASE que vous pouvez garantir le succès de vos chantiers en toute maîtrise. Celles qui répondent à ces critères respectent les normes légales et les règlements en vigueur comme par exemple la norme européenne EN795:2012. Elles vous permettent de procéder à des travaux en toute sécurité tout en répondant positivement aux exigences de vos clients.

Le respect des normes et celui des personnes

Les personnes qui travaillent en hauteur doivent être dotées d’un Equipement de Protection Individuelle (E.P.I.) réglementaire. Les E.P.I. sont à usage, personnel et ne sécurise uniquement les personnes les utilisant. Il est essentiel de les contrôler avant chaque utilisation pour vérifier leur état de fonctionnement et pour signaler tous disfonctionnements. Ils sont toujours en parfaite condition d’exploitation et remplacés au moindre doute quant à leur fiabilité. Les intervenants extérieurs présents au sein d’un bâtiment dans lequel une équipe opère doivent aussi être impérativement protégés contre les risques auxquels ils peuvent être exposés. C’est de la responsabilité du propriétaire du bâtiment d’effectuer une évaluation complète des risques. VERTIC, est un des leaders du marché de la sécurité en hauteur en France, cette entreprise propose des produits certifiés qui respectent les exigences légales et réglementaires de la profession.

Roofing-2

L’employeur est responsable de l’équipement et de la formation

Les employeurs doivent mettre à disposition de leurs employés des équipements de protection contre les chutes de hauteur. S’ils sont collectifs, leur mise à disposition est gratuite, ce sont des dispositifs qui ne demandent à l’utilisateur aucune mise en place, comme les garde-corps par exemple. S’ils sont individuels ils sont strictement personnels, personne d’autre ne peut les utiliser sur un chantier et ils demandent mise en place de la part de leurs utilisateurs. Les employés peuvent s’équiper pour être maintenu par une ligne de vie par exemple.

Tous les employés qui seraient susceptibles de travailler en hauteur doit être formé à l’utilisation des équipements mis à leur disposition. Leur entrainement intensif leur permet de répondre instinctivement aux consignes de sécurité.

Les équipements de sécurité en hauteur sont différents selon le travail à réaliser. Ces équipements doivent être conformes aux normes en vigueur et doivent être vérifiés par une entreprise agréé tous les ans.

Les responsables chantier doivent prévoir les dispositions appropriées

Quelle que soit la nature du bâtiment à construire, le responsable de chantier doit mettre en place des équipements de prévention des chutes de hauteur.

Le Code du Travail prévoie que soient appliqués les principes généraux de prévention de l’article L 4121-2. Celui-ci exige la prévision des moyens de protection collectifs qui seront utilisés en leur donnant la priorité sur les moyens de protection individuels. Il appartient donc aux divers responsables des chantiers de modifier leur projet jusqu’à l’obtention d’une sécurisation satisfaisante.

Commentaires fermés sur Le travail en hauteur : l’affaire de spécialistes

Les commentaires sont fermés.