Vignette Crit’Air : un an après quels sont les résultats ?

Par le 25 juil - Auto & Moto

Il y a tout juste un an, la vignette Crit’Air prenait du service. Sa mise en place avait pour but de réguler la circulation du trafic dans les grandes agglomérations. Devenue obligatoire dans plusieurs villes et notamment lors des pics de pollution, on fait le point sur sa fonction.

Circulation dans un ville

Crit’Air classe les véhicules en fonction de leurs émissions polluantes

Depuis quelques années on connaît l’importance de faire vérifier ses filtres et les gaz d’échappements de son véhicule dans un centre auto à Montpellier par exemple si vous habitez la région. La vignette Crit’Air vient en complément de ses mesures pour la préservation de la qualité de l’air dans les agglomérations.

Cette vignette est un certificat de qualité de l’air. Les critères qu’elle définit permettent d’établir un classement des véhicules en fonction de leurs émissions polluantes, que cela concerne des moteurs atmosphérique ou électrique. Ce classement se fonde notamment sur la date de la 1re immatriculation (norme euro), ainsi que sur la motorisation.

Cette certification présente 6 classes environnementales différentes, mais ne prend pas en compte les véhicules les plus polluants qui n’ont pas le droit d’obtenir la vignette.

  • Crit’Air 0 : véhicules hydrogènes et 100 % électriques ;

  • Crit’Air 1 : véhicules gaz, hybrides rechargeables et essence Euro 5 et 6 ;

  • Crit’Air 2 : essence Euro 4, diesel Euro 5 et 6 ;

  • Crit’Air 3 : essence Euro 2 et 3, diesel Euro 4 ;

  • Crit’Air 4 : diesel Euro 3 ;

  • Crit’Air 5 : diesel Euro 2.

La réglementation Crit’Air dans les villes

Si vous habitez dans une zone de circulation réduite (ZCR), l’obtention de cette pastille est obligatoire pour rouler quel que soit le niveau de pollution détecté et votre type de véhicule : automobiles, utilitaires, bus, poids lourds, 2 ou 3 roues, quadricycles, etc.

Crit’Air est également obligatoire au sein des villes qui ont mis en place des autorisations de circulation en cas de pollution aux particules fines (Grenoble, Lyon, Paris, Strasbourg et Toulouse). Cette nouvelle directive prévaut sur la circulation alternée qui était jusqu’alors mise en place lors des jours de pollution, à savoir une alternance d’autorisation de circulation entre les voitures aux plaques paires et celles aux plaques impaires. Désormais, l’autorisation de rouler ou non se base uniquement sur le taux d’émissions polluantes rejetées.

Dans les deux exemples cités, si vous n’avez pas la vignette vous n’aurez pas le droit de rouler avec votre voiture. D’ici la fin de l’année, d’autres villes comme Annecy, Marseille, Reims, Montpellier ou encore Bordeaux vont vraisemblablement suivre le mouvement.

Quel risque si on roule sans vignette Crit’Air ? Vous vous exposez à une amende de 68 € si vous êtes pris en flagrant délit de circuler sans pastille lors d’un pic de pollution ou avec un véhicule non autorisé dans une ZCR. Elle passe à 135 € pour les bus, poids lourds ou autocar.

Où obtenir une vignette Crit’Air ? Combien ça coûte ?

Si vous souhaitez obtenir une vignette Crit’Air, il vous suffit simplement de :

  • faire une demande par écrit au service de délivrance des certificats qualité de l’air ;

  • faire une demande en ligne sur www.certificat-air.gouv.fr

Pour définir le classement de votre véhicule, le certificat d’immatriculation (c’est-à-dire la carte grise) et/ou la date de mise en circulation sont les informations que vous aurez à renseigner. En cas de perte de votre carte grise, vous devrez le signaler et en demander une nouvelle avant de faire la demande pour l’obtention de la vignette.

La certification pour obtenir la vignette Crit’Air coûte 3.11 € + frais d’envoi, soit 3.62 € si vous vivez en France Métropolitaine. Vous recevrez le courrier sous 7 à 10 jours à l’adresse figurant sur la carte grise.

Une fois reçue, la pastille se place en bas à droite du pare-brise du véhicule ou sur la fourche en ce qui concerne les deux-roues.

Si vous avez des questions à ce sujet n’hésitez pas à vous tourner vers les services concernés ou à demander conseil à votre centre automobile à Reims le plus proche où quel que soit l’endroit où vous habitez.

Commentaires fermés sur Vignette Crit’Air : un an après quels sont les résultats ?

Les commentaires sont fermés.