En finir avec les découverts

Par le 21 Oct - Economie

Avec la crise économique et l’augmentation des prix, de plus en en plus de français sont à découvert. Selon plusieurs études, 20 % des français sont même à découvert chaque mois. Je trouve ce chiffre particulièrement préoccupant. Quel est la règlementation en la matière  et  surtout comment s’en sortir quand on est dans le rouge? Comment économiser sur ses propres dépenses?

Une autorisation de découvert qui coûte cher

La plupart des banques proposent à leur clients une autorisation de découvert. Cela permet, de laisser son compte en négatif (dans le rouge) pendant une période donnée. La  banque paiera à notre  place, les règlements effectués par chèque ou carte bancaire. Attention,  Cette autorisation  est payante !  Cette facilité de trésorerie se paie (cher) par des agios. Ces agios , encore appelés intérêts débiteurs peuvent constituer une somme très importante, si vous êtes souvent en négatif. Si vous dépassez le plafond de découvert autorisé, vous risquez des rejets de prélèvement et des chèques sans provision. Dans ce cas, c’est encore  plus cher.  Vous comprenez aisément, que cette autorisation de découvert n’est pas vraiment un cadeau…

Le piège des crédits renouvelables

On pourrait être tenté de financer ses découverts via un crédit renouvelable. Combler ses dettes avec un crédit , est me semble-t-il, une erreur grossière. Il  faut donc résister à la tentation et à la facilité, même si le marketing et la publicité pour ce genre de service, sont particulièrement efficaces.  C’est d’autant plus risqué, que le crédit renouvelable est souvent contracté, par des personnes qui  sont négligentes avec leur budget personnel. Ils ne se rendent pas  vraiment compte qu’un crédit, quel qu’il soit, doit être remboursé.
Avant toute dépense, essayez de vous poser les bonnes questions.

Un plan pour s’en sortir

Il n’y a pas de secret pour s’en sortir.

  • Préparer une épargne de précaution

Parfois, on peut se retrouver à découvert, parce qu’on l’a une dépense imprévue. Cette dépense imprévue ne doit pas être financée, par une autorisation de découvert. Encore moins par un crédit renouvelable. Cette dépense doit être financée par une épargne qui a été constituée en amont. Même si vous gagnez peu, essayer d’épargner chaque mois  5 à 10 % de votre salaire, jusqu’à avoir  3 mois de salaires d’avance. Cela permettre de faire face aux principaux coups durs, en toute sérénité.

  • Maîtriser son budget

Pour reprendre le contrôle de ses finances personnelles, vous devez impérativement tenir votre budget. C’est à dire, mettre en regard, l’ensemble de vos dépenses mensuelles, avec vos revenus. Le fait de lister vos dépenses de façon systématique, vous fera réfléchir sur l’utilité de certaines dépenses. Vous pourrez classer vos dépenses en plusieurs catégories : rouge pour le dépenses obligatoires (loyer, edf, etc.) , orange pour les dépenses facultatives et vert pour les dépenses de plaisir. Essayer de réduire vos postes de dépenses facultatives et de loisir.

  • Dépensez moins que ce que l’on gagne

Le secret de la richesse, est sans doute, de vivre en dessous de ses moyens. C’est à dire de dépenser moins que ce que l’on gagne. Ce n’est pas si difficile si vous mettez en place des moyens d’économiser sur la plupart des domaines de la vie courante. Vous serez en mesure de mettre de côté chaque mois une certaine somme d’argent  (ex : 150 €). Vous pouvez essayer d’augmenter également vos revenus pour arrondir vos fin de mois.

  • Déterminer la somme à rembourser

Diviser le montant que vos avez à rembourser (ex 500 €) par le montant que vous pouvez épargnez chaque mois (150 e). En 3-4 moi,s vous serez en mesure de revenir à une situation normalisée.

  • Négociez ses agios

Une fois sortis de la zone rouge, si vous avez un bon profil, vous pouvez négocier avec votre banquier une minoration des agios en cas de découvert. C’est un autre moyen d’économiser.

Commentaires fermés sur En finir avec les découverts

Les commentaires sont fermés.