Re-mariage après un divorce

Par le 20 Déc - Juridique

Le divorce est une étape un peu long, mais aussi douloureux pour certains.
Certes après un divorce, il y a  toujours ceux qui pensent se remarier.
Peut-on envisager un mariage après un divorce?

Avant, l’ex-époux pouvait se remarier dès la transcription du jugement du divorce. L’ex-épouse, elle, devait attendre un délai de 300 jours, appelé « délai de viduité ». Celui-ci avait été instauré pour des raisons de détermination de la paternité. En effet : le mari d’une femme enceinte est toujours censé être le père du futur enfant.

Dès lors, si un enfant naissait avant la transcription du divorce, il était logique de considérer que le mari était le père de l’enfant. Celui-ci pouvait toutefois introduire une demande de désaveu de paternité.

Dans le même ordre d’idées, si l’enfant naissait plus de 300 jours après la transcription du divorce, il était logique de pouvoir attribuer la paternité à un autre homme.
Mais, si l’enfant naissait moins de 300 jours après la transcription du divorce, il était plus que probable qu’il ait été conçu pendant la procédure, alors que le mariage existait toujours. Le mari était donc censé être le père de l’enfant, même s’il pouvait introduire une procédure en désaveu.

Aujourd’hui, homme et femme sont remis sur pied d’égalité et ce délai de 300 jours n’existe plus.

Quand peut-on se remarier après un divorce ?
Dès que la procédure du divorce est terminée, c’est-à-dire après la transcription du jugement dans les registres de l’état-civil. A partir de ce moment, chacun des ex-époux a le droit de se remarier.

Le choix du nouveau conjoint
Chaque époux a le droit de se remarier avec la personne de son choix, comme:

* son ex-conjoint, un cas moins loufoque qu’il n’y paraît car il est plus fréquent qu’on ne le croit que les ex-conjoints se remettent ensemble après un divorce.
* son « complice d’adultère ». Auparavant le remariage avec le complice d’adultère était interdit. pendant les 3 ans suivant la transcription d’un jugement pour cause d’adultère. Cette interdiction a été supprimée.
* son ex- beau-frère ou belle-sœur. Autrefois, il était interdit de se remarier avec le frère ou la sœur de son ex-conjoint. Cette interdiction n’existe plus aujourd’hui.
* toute autre personne.

Source: http://www.mariage.be/conseils-mariage/formalites/remariage-plan-juridique.asp

Bons à savoir : Robe de mariéeProcédure de divorce

Organiser un mariage ? Mon-evenement.com vous aidera à trouver le traiteur, photographe et l’animateur de votre mariage.

Commentaires fermés sur Re-mariage après un divorce

Les commentaires sont fermés.