Comment favoriser l’intelligence collective en entreprise ?

Par le 9 jan - Emploi

L’intelligence collective permet de connecter et de mettre en commun les compétences de chacun au service d’un groupe de personnes. L’objectif est de partager le savoir-faire avec les autres pour aller plus loin, créer plus d’innovation, et trouver des solutions à des problèmes complexes.

Pour l’entreprise, le recours à l’intelligence collective est un moyen de se doter des connaissances nécessaires et de les exploiter en vue d’assurer la croissance, l’innovation et la compétitivité. En se basant sur l’intelligence de ses propres salariés, les managers s’adaptent aux nouveaux modèles économiques, dans un marché en constante évolution.

Favoriser l'intelligence collective en entreprise

Qu’est-ce que l’intelligence collective ?

L’intelligence collective consiste à créer une synergie en faisant interagir entre eux les membres d’une communauté, de manière à constituer une capacité intellectuelle puissante, capable d’effectuer des tâches complexes. Les principales caractéristiques de cette organisation sont :

  • Le partage de l’information entre des individus qui possèdent chacun une partie des connaissances et un savoir-faire spécifique
  • Le respect des règles essentielles de la communauté
  • La richesse des relations sociales et interpersonnelles, et la fluidité des interactions transversales
    La collaboration entre les membres
  • Une motivation de tous les salariés à atteindre les objectifs communs et individuels
  • Un sens donné aux différentes tâches effectuées par les collaborateurs
  • La reconnaissance des talents des salariés et la conscience des valeurs partagées, qui sont à l’origine du bien-être au travail.

En entreprise, l’intelligence collective est quasiment implicite, puisque les salariés aux profils divers sont appelés à travailler ensemble dans un objectif commun de réussir et d’atteindre une performance globale.

L’intelligence collective est la réunion des connaissances et du savoir-faire de plusieurs personnes au service d’un objectif commun. Les différents membres de l’entreprise sont constamment en interaction pour créer une synergie permettant d’assurer une plus-value, d’innover et de valoriser la collaboration.

Un enjeu stratégique pour s’orienter vers l’innovation

Le management classique montre aujourd’hui ses limites, car il tend à freiner les nouvelles idées et les initiatives. A l’inverse, les méthodes modernes cassent les codes de la hiérarchie et favorisent l’intelligence collective, en créant une synergie entre les idées des différents collaborateurs et en favorisant l’innovation.

En effet, les entreprises font face à une crise d’innovation, dans le sens où les collaborateurs se désintéressent souvent des nouveaux projets, craignant que leurs idées ne soient pas reconnues ou récompensées.

La mise en place d’un projet d’innovation doit prendre en compte la prolifération des outils de travail collaboratif et le développement de nouvelles formes de partenariat. La capacité à travailler ensemble favorise la fluidité des relations entre les collaborateurs de différents horizons, et elle est à l’origine de la création d’une réelle valeur ajoutée.

La compétitivité et l’attractivité sont plus que jamais liées à l’innovation, et elles passent inévitablement par une dynamique collective de créativité, afin de s’inscrire dans une démarche de management moderne. Cela constitue pour les entreprises un enjeu incontournable et un défi de taille qu’il est nécessaire de relever.

Engager tous les acteurs de l’entreprise dans une culture de collaboration

La capacité d’une entreprise à innover est boostée par l’adoption d’une approche structurée qui permet aux managers de revoir leurs méthodes, par l’intermédiaire d’outils appropriés aux projets stratégiques.

La création de valeur ajoutée passe par l’écoute des attentes des clients, en s’inspirant de leurs idées et en se concentrant sur leurs besoins. Ainsi, l’entreprise ne se consacre pas uniquement à l’innovation produite par la recherche et développement, mais elle fait appel à l’intelligence collective de ses contributeurs.

En exploitant efficacement ce potentiel commun, l’entreprise implique et valorise les idées de ses salariés en les faisant participer aux discussions et aux projets les plus stratégiques. Les propositions les plus prometteuses sont alors mises en application, ce qui entraîne un flot de nouvelles idées pouvant être exploitées.

Lorsque l’entreprise fournit aux membres de ses équipes l’opportunité de contribuer à la réussite d’un projet collectif, elle stimule leur motivation, leur créativité et le sentiment d’appartenance.

La culture d’entreprise est également un point important sur lequel il faut focaliser, en formant le personnel à la pensée innovante, et en les encourageant à défendre leurs idées, afin de promouvoir l’originalité et de développer l’ouverture d’esprit. Cette culture entrepreneuriale permet de renforcer les liens sociaux entre les différents acteurs, quel que soit leur niveau hiérarchique.

L’intelligence collective au service d’un management moderne

Face au dynamisme et à la complexité de l’environnement de travail actuel, les entreprises n’ont guère d’autre choix que de rallier la modernité, à travers la mise en place d’un système d’organisation de type communautaire. Ce mode de management peut s’avérer difficile à instaurer, mais il apporte de nombreux atouts pour l’entreprise :

  • Il permet d’avoir plus de flexibilité pour affronter les situations les plus inimaginables
  • Il augmente et optimise la performance globale du groupe
  • Il instaure un climat de travail sain
  • Il favorise la prise de parole
  • Il permet de profiter des bénéfices de la diversité au sein de l’équipe.

Dans une telle démarche, le manager ne se positionne plus comme un supérieur hiérarchique qui donne des ordres, mais plutôt comme un responsable qui a pour rôle de guider ses collaborateurs en se basant sur leurs idées. Il regroupe les compétences et les talents des membres du groupe en vue de trouver la meilleure solution à un problème, à travers un partage efficace des informations, une implication des salariés dans le processus de décision et un encouragement à la prise de parole.

Ainsi, les relations hiérarchiques sont réinventées, en laissant place au dialogue, au partage, à la confrontation d’idées et à l’écoute dépourvue de jugement ou de critiques. Les nouvelles idées qui sont susceptibles d’émerger d’un tel mode de management ont souvent une portée qui dépasse tout ce que les dirigeants pouvaient imaginer.

En effet, les différents acteurs s’impliquent davantage dans leurs tâches et dans la dynamique stratégique de l’entreprise, quand ils se sentent écoutés et quand leurs propositions sont prises en considération. C’est l’instauration d’un climat de confiance et d’échange qui permet aux collaborateurs d’être plus disposés à exprimer leur avis, alors que généralement ils n’osent pas proposer des idées, de peur d’être incompris.

Comment mettre en œuvre l’intelligence collective ?

Il existe de nombreux outils permettant de mettre en place l’intelligence collective, basés sur un management qualifié et permettant de favoriser les échanges à travers les réseaux sociaux, intranet, extranet, les logiciels de veille, ou les systèmes de travail collaboratif. Ainsi, la rédaction de documents ou les discussions entre collaborateurs peuvent se faire au moyen de logiciels groupés spécifiques.

Les principaux outils utilisés pour exploiter au mieux l’intelligence collective et favoriser les échanges s’articulent autour des méthodes suivantes :

  • L’organisation de différentes réunions d’échange, comme les brainstormings, les stand-up meetings ou les briefs. Ces moments permettent à chaque collaborateur d’exposer ses idées et de défendre ses propositions.
  • La mise en place des incontournables ateliers de team building, pour créer un lien social entre les salariés et favoriser la cohésion.
  • La mise en relation des membres du groupe au moyen d’une plateforme collaborative, de type réseau social d’entreprise. Le RSE permet de fluidifier les échanges, et de partager des bonnes pratiques ou des documents.
  • L’utilisation de logiciels partagés, qui permettent de rédiger à plusieurs, et de mettre à la disposition des collègues diverses informations.

Par ailleurs, les chefs d’entreprises ou les managers d’équipes doivent être constamment formés pour les aider à mettre en œuvre l’intelligence collective. Ces formations professionnelles dédiées sont multiples et elles ont pour objectif d’expliquer en détail les phénomènes de synergie entre les collaborateurs et les modes de management.

Les leviers de succès de l’intelligence collective

Pour assurer le succès d’un management centré sur l’innovation, l’entreprise doit miser sur l’engagement des salariés, leur motivation et l’intelligence émotionnelle dont ils font preuve. Le manager doit alors s’assurer que les membres de l’équipe interagissent ensemble et travaillent ouvertement, dans un parfait esprit de coopération.

La politique de management devra également inclure la validation des différentes tâches en exploitant l’intelligence émotionnelle de chaque salarié vis-à-vis de ses coéquipiers. L’intelligence collective ouvre la porte à la créativité, au renouveau et à l’innovation.

Pour développer l’intelligence collective d’une équipe, un manager doit être doté de certaines compétences, lui permettant de tirer profit de la synergie des idées pour atteindre les objectifs communs. Cet acteur important est le seul qui prend des décisions à l’issue des réflexions menées par le groupe, et il doit veiller à ce que chaque collaborateur participe à ces décisions.

Le manager exploite ses compétences interpersonnelles pour écouter activement ses coéquipiers, et user d’empathie envers chacun. Il doit également veiller à développer la communication interne au sein du groupe, ainsi que la transparence et le relationnel. C’est au manager d’instaurer un climat de confiance, pour garantir une intelligence collective créative et innovante.

Par ailleurs, la coopération doit être favorisée en responsabilisant les individus et en encourageant l’esprit d’entraide. L’intelligence émotionnelle des salariés est un autre aspect à stimuler, afin que chacun prenne conscience de la richesse apportée par la diversité des opinions et l’importance de savoir s’adapter au comportement des autres.

Enfin, il est essentiel que le manager sache déceler les talents dans son équipe en leur permettant de s’épanouir, pour être efficacement exploités au service de l’entreprise, et qu’il arrive aussi à gérer les conflits en veillant sur l’équilibre du groupe.

Commentaires fermés sur Comment favoriser l’intelligence collective en entreprise ?

Les commentaires sont fermés.