Comment bien nettoyer l’intérieur de sa voiture

Par le 19 Déc - Auto & Moto

Tous les automobilistes s’occupent périodiquement du nettoyage de l’auto. C’est la mesure nécessaire pour maintenir le véhicule en ordre, qui est obligatoire non seulement du point de vue hygiénique, mais aussi au plan du maintien de la voiture dans un bon état ouvrier.

Nous commençons par le plafond

Ici on a besoin de beaucoup de prudence. Le fait est que dans plusieurs modèles le placage comprend quelques couches imprégnées par une composition vulnérable à l’action de l’eau. Ce matériel absorbe très bien l’humidité. En aucun cas le plafond ne doit pas être trempé. Il y a aussi le danger qu’on endommage les fixations du placage. C’est pourquoi le plafond suit d’abord prudemment aspiré. S’il y a quelques taches, il faut les déduire avec l’utilisation des moyens spéciaux. N’oubliez pas que sous le placage il y a une couche de néoprène, assez sensible à la constitution chimique agressive.

La meilleure variante est des moyens mousseux avec une haute capacité pénétrante. Ils déduisent parfaitement bien les traces du café, le vin, l’huile et d’autres substances. Mais cette autochimie comprend les dissolvants et d’autres composantes agressives. De sorte qu’en se servir il faut peu à peu et avec l’exactitude. Si le néoprène est mordu, le placage commencera à se courber. Le moyen le plus sûr – d’alterner une forte chimie et l’écume savonneuse ordinaire. Il faut la porter par l’éponge bien pressée.

Nous passons aux fauteuils

Il faut façonner les sièges dans l’état dressé. Alors, on pourra parvenir à toutes les coutures et les joints. À propos, notamment dans ces places la boue s’accumule le plus fortement. Naturellement, le plus sale est le siège de conducteur. C’est clair qu’il est utilisé plus souvent selon sa destination directe.

Avant tout, on aspire les fauteuils, et ensuite déjà on applique les moyens chimiques pour le retrait des taches et l’offre au placage son aspect initial. Plusieurs utilisent de plus les ordinaires substances ménagers du lavage. Mais, il faut les délaver à l’aide d’une assez grande quantité de l’eau. L’humidité superflue est catégoriquement contre-indiquée à la voiture– on peut recevoir le microorganisme végétal, le moisi, l’odeur renfermée et, finalement, la rouille sur les ferrures.

Pour chaque sorte de la couverture – les peaux, le velours ou l’étoffe – existent les moyens nettoyants spéciaux. Peut-être, les plus répandus et confortables ce sont les aérosols. Cependant, avant de commencer à nettoyer le salon de l’automobile à l’aide de ces substances, éprouvez-les sur quelque terrain insignifiant du placage – regardez comment ils influenceront le tissu. Il est important qu’il ne changera pas sa structure et ne perdra pas la couleur. Si tout est normal, vous pouvez les utiliser courageusement. Après qu’ont nettoyé, il faut encore une fois aspirer le salon pour enlever les poils menus et la poussière.

Et en dernier – il faut façonner les fauteuils par les spéciaux moyens protecteurs. Ils repoussent la boue et la protègent contre la pollution rapide. N’oubliez pas de bien sécher la voiture après tout cela.

1 commentaire

  1. […] s’abîmer et se salir. Il est conseillé d’en changer pour des housses auto de qualité. Ce n’est pas uniquement une question de propreté mais aussi d’esthétique. Offrir une allure différente à son véhicule, ça n’a pas de […]