Handicap et autonomie à domicile : tout savoir sur l’hémiplégie

Par le 27 juin - Santé

Malgré les difficultés de déplacement et les visites régulières chez un spécialiste, les personnes atteintes d’une hémiplégie peuvent gagner en autonomie dans leur vie quotidienne. Pour cela, il est important de commencer par réaliser tous les examens nécessaires et suivre le traitement recommandé par le médecin. Sur la durée, les professionnels conseillent d’utiliser des aides techniques au déplacement adaptées à chaque pathologie et à leur évolution, ainsi que de revoir l’agencement de son domicile.

Hémiplégie

L’hémiplégie droite et l’hémiplégie gauche : quelles sont les différences ?

L’hémiplégie est une situation de handicap provoquée le plus souvent par un AVC, qui peut survenir chez des personnes de différents âges. Les médecins évoquent également les tumeurs cérébrales, les hématomes, les contusions cérébrales et les encéphalites. Certaines formes d’hémiplégie peuvent être également être d’origine congénitale.

Il s’agit d’une paralysie qui concerne le côté gauche ou le côté droit du corps, d’où les diagnostics d’hémiplégie gauche ou d’hémiplégie droite.

L’hémiplégie droite se caractérise par une paralysie du hémicorps droit, qui est piloté par la partie gauche du cerveau. Si ce handicap est accompagné d’une lésion, le patient peut rencontrer des difficultés particulières dans certains mouvements ou bien présenter des troubles de la parole.

L’hémiplégie gauche quant à elle provoque une paralysie sur l’hémicorps gauche, qui est piloté par la partie droite du cerveau. L’hémiplégie concerne en général le visage, les bras et les jambes du patient. Cependant, dans certaines pathologies, cette paralysie peut être restreinte sur un seul membre ou sur une seule partie du corps.

Le diagnostic et l’hygiène de vie de la personne hémiplégique

Pour suivre un traitement adapté, une visite chez un neurologue s’impose. Ce spécialiste est le seul à pouvoir recommander les examens à réaliser. Selon le diagnostic de chaque patient, le neurologue recommande un traitement adapté et une hygiène de vie spécifique.

Dans certains cas, la personne hémiplégique peut guérir, à condition d’effectuer les examens qui s’imposent le plus tôt possible et de suivre à la lettre son traitement. Si le facteur ayant provoqué la paralysie peut être éliminé, la personne peut récupérer son autonomie et guérir. Pour reprendre les fonctions motrices, le patient devra toutefois suivre un programme de rééducation assez long, qui peut comprendre plusieurs séances de kinésithérapie, d’orthophonie et d’ergothérapie.

En ce qui concerne le confort de la vie quotidienne, le médecin traitant recommande d’utiliser des aides techniques et diverses solutions pour gagner en autonomie. Les spécialistes du groupe reha team, qui disposent d’une expertise de plus de 30 ans proposent des solutions adaptées pour aider les personnes hémiplégiques à gagner en autonomie dans leur vie quotidienne. Chaque équipement est délivré en tenant compte du diagnostic et de la morphologie du patient.

Commentaires fermés sur Handicap et autonomie à domicile : tout savoir sur l’hémiplégie

Les commentaires sont fermés.