Quels sont les inconvénients du métier de carreleur ?

Par le 6 fév - Emploi

Le métier de carreleur est exercé par des professionnels du revêtement extérieur et intérieur des bâtiments. On l’appelle aussi carreleur-mosaïste. Dans la réalisation de son travail, le carreleur collabore souvent avec les plombiers, les électriciens et même les maçons. Mais il effectue l’essentiel de son travail tout seul et cela n’est pas sans inconvénient.

Voici les principaux inconvénients que le carreleur rencontre dans l’exercice de son métier.

Métier de carreleur

Les problèmes de posture

Le métier de carreleur, comme pourrait vous le dire Carostyl, contraint souvent celui qui l’exerce à avoir certaines postures et à exécuter des mouvements à répétition. Par ailleurs, il doit régulièrement être accroupi ou penché vers l’avant pendant qu’il prépare les joints, la colle et le mortier. Les inconvénients liés à la posture concernent aussi la position prolongée à genoux pendant qu’il réalise la chape, pendant qu’il applique la colle et lorsqu’il pose ou nettoient les carreaux sur le sol.

Ces problèmes de posture sont davantage accentués s’il effectue le travail dans des espaces avec une faible luminosité et étroits.

Il arrive aussi qu’il doive porter de lourdes charges de sacs de ciment, de carreaux, de colle, de sable, etc. Cela cause des problèmes musculo-squelettiques qui aboutissent à des accidents de travail.
Les lésions et les traumatismes subis fréquemment dans le métier de carreleur en constituent donc les principaux inconvénients. Mais ils ne sont pas les seuls.

Les inconvénients dans le traitement des carreaux

Les carreaux constituent le principal matériau sur lequel le carreleur travaille. Et il fait face à certains inconvénients dans leur traitement, notamment quand il s’agit de les couper et de les poser. Ces inconvénients sont pour la plupart les risques élevés de blessures et de chocs électriques pendant l’utilisation des outils tranchants et des appareils électromécaniques. Les vibrations que le corps subit pendant la découpe des carreaux ont aussi des effets sur l’organisme, avec un risque de recevoir des projections de particules dans les yeux.

Le risque élevé de chutes

Le métier de carreleur nécessite régulièrement des interventions en hauteur. Malgré tout l’équipement dont vous pouvez disposer, le risque de chutes n’est pas moins grand surtout si vous n’avez pas les moyens de payer un équipement de sécurité à la mesure d’une entreprise. Cela fait partie des inconvénients du métier, car une fois que vous travaillez en hauteur, le danger est omniprésent, et il peut surgir de n’importe où comme un échafaudage mal stabilisé, une surcharge de la plateforme de travail, etc.

Les conditions climatiques rudes

Parmi les autres inconvénients du métier de carreleur, il y a celui qui concerne les conditions de travail à l’extérieur des bâtiments. Lorsqu’il est appelé à intervenir, le carreleur doit travailler sous la chaleur ou le froid, et malgré sa combinaison de travail, il n’est pas totalement à l’abri des coups de chaleur, de l’humidité et des courants d’air. Il court donc le risque de se déshydrater et de tomber sous le coup de la fatigue.

L’exposition permanente aux produits chimiques

Le métier de carreleur a aussi comme inconvénient le fait que celui-ci soit constamment en contact avec des produits chimiques, notamment du ciment et autres produits à base de résine. Cela l’expose à des problèmes dermatologiques que ce soit des irritations ou des allergies.

Le ciment possède une forte alcalinité et au contact de l’eau, il peut causer des lésions cutanées, des ulcérations douloureuses et des brûlures caustiques. Même si les mains et les doigts sont principalement exposés, les autres parties du corps le sont aussi, car il suffit de s’agenouiller, de s’accouder ou de s’asseoir sur une surface humide couverte de ciment frais pour être exposée aux mêmes risques.

L’exposition aux produits chimiques ne passe pas nécessairement par la peau, mais elle peut aussi être causée par l’inhalation de poussières contenant des éléments divers. Ceci a pour principal inconvénient de causes des affections respiratoires et oculaires.

Tout ceci demande au final d’avoir un très bon équipement de protection que tout le monde ne peut malheureusement pas se permettre.

Les inconvénients liés à la nuisance sonore

Le découpage des carreaux produits de bruits intenses qui ont un impact sur l’audition. Cela peut conduire à une surdité progressive si vous y êtes régulièrement sujet. De même, ce bruit permanent peut avoir un impact sur le psychisme du carreleur et susciter en lui davantage d’agressivité et de nervosité, de même qu’une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

En conclusion

Le métier de carreleur présente de nombreux inconvénients qui sont surtout dus aux nombreux risques qui existent dans ce métier. Même si le risque zéro n’existe pas, il est tout de même possible de réduire ces risques au maximum pour profiter des avantages de ce métier.

Commentaires fermés sur Quels sont les inconvénients du métier de carreleur ?

Les commentaires sont fermés.