Polisseuse lustreuse : les critères de choix

Par le 13 sept - Auto & Moto

La polisseuse lustreuse est un équipement indispensable pour éliminer les traces d’usure visibles sur la carrosserie de votre voiture. Elle permet de venir à bout des saletés, des cheveux d’ange, des marques d’éraflures et d’oxydation. Mais quels sont les critères à considérer pour le choix du bon modèle ?

polisseuse lustreuse

Comment fonctionnent les polisseuses lustreuses ?

La polisseuse lustreuse est un appareil électrique branché sur secteur ou fonctionnant avec une batterie. Elle est équipée d’un tampon en mousse ou pad (qui se fixe habituellement avec un velcro), permettant l’application de différents produits sur la carrosserie de l’automobile. Il peut s’agir d’un polish, d’un lustrant ou encore d’une cire.

Quel type de polisseuse lustreuse préférer ?

Les polisseuses rotatives (ou circulaires)

Étant plus puissantes, elles permettent de corriger les défauts les plus visibles (importantes éraflures, oxydation sévère, peinture fortement ternie…). Toutefois, leur utilisation est plus difficile. Ainsi, elles ne conviennent pas aux débutants.

Les polisseuses orbitales (ou dual action)

Ces modèles sont moins puissants. Cependant, ils sont efficaces si le véhicule est régulièrement entretenu et si la peinture est en bon état. Ils sont plus adaptés aux débutants que les appareils rotatifs.

L’idéal serait d’être en possession des deux modèles. L’appareil rotatif servira d’abord à éliminer les imperfections les plus importantes. Ensuite, vous pourrez vous débarrasser des traces de polissage et bénéficier d’une meilleure finition avec un modèle orbital.

Quels sont les critères de choix d’une polisseuse lustreuse ?

Les principaux critères de choix d’une polisseuse lustreuse sont les suivants.

Vitesse de rotation et diamètre des disques

Les travaux plus imposants requièrent une vitesse de rotation élevée pour pouvoir profiter d’un bon rendement. Celle des appareils rotatifs peut excéder les 6 000 tours/min. Leurs disques ont en moyenne un diamètre de 180 mm.

La réalisation des finitions demande une vitesse plus réduite. Les modèles orbitaux présentant une amplitude de 600 à 3 500 tours/min sont aptes à réaliser ce genre d’intervention. Les diamètres de leurs disques sont plus variables. Vous bénéficierez d’une meilleure précision avec les plus petits, mais le rendement sera moins important.
Il est à signaler que les appareils commercialisés peuvent disposer d’un variateur de vitesse, ce qui les rend plus polyvalents.

La puissance de la polisseuse lustreuse

Celle des modèles rotatifs se situe généralement entre 1 200 et 1 400 watts. Pour les appareils orbitaux, elle peut aller jusqu’à 600 watts. Toutefois, ces derniers pourront manquer d’efficacité avec une puissance inférieure à 300 watts.

Le poids et la maniabilité

Pour un usage prolongé, vous ressentirez moins de fatigue en choisissant un modèle léger. Un poids de 3,5 kg est déjà assez lourd. Par ailleurs, prêtez attention au type de poignée (poignée étrier à l’avant, poignée bâton amovible, poignée caoutchoutée ou Soft Grip), car la maniabilité de la polisseuse en dépend.

Les dispositifs de sécurité additionnels

Ceux-ci sont essentiels afin d’éviter les risques d’accidents et de blessures. Il peut s’agir d’un interrupteur anti-démarrage, d’un dispositif d’arrêt en cas de surcharge moteur, d’une grille de protection contre les limailles…

Les accessoires fournis

Lors d’un achat, vous devrez acquérir des matériels supplémentaires : gants, pads, disques additionnels, équipement d’entretien (comme un tissu en microfibres)… Par conséquent, vérifiez les éléments inclus dans le kit.

Ainsi, vous disposez des éléments essentiels à savoir pour le choix d’une polisseuse lustreuse. Veillez juste à bien respecter les consignes d’emploi et de sécurité lorsque vous l’utiliserez.

Commentaires fermés sur Polisseuse lustreuse : les critères de choix

Les commentaires sont fermés.