L’entrepreneuriat est-il la meilleure solution contre le chômage ?

Par le 12 Mai - Chômage

Entrepreneuriat

Le taux de chômage reste très élevé à travers le monde, en particulier dans les pays en voie de développement. Notez qu’un chômeur est une personne qui veut travailler et peut travailler, mais qui ne trouve pas d’emploi. Sachez aussi qu’il existe plusieurs moyens pour freiner la montée du chômage : augmenter les budgets de l’éducation, l’entrepreneuriat, valoriser le CDI… Parmi ces moyens, quelle est la meilleure solution à adopter pour tenter de vaincre le chômage, est-ce l’entrepreneuriat ? Peut-être que oui, peut-être que non, car effectivement, pour réduire le chômage, il faut qu’il y ait du travail !

Par définition l’entrepreneuriat ou « entreprenariat » est l’action de créer de l’emploi et/ou de la richesse par la reprise ou la création d’une entreprise.

Les formes entrepreneuriales

L’entrepreneuriat est mondialement reconnu comme étant un phénomène vital pour la société, par sa contribution au développement et à la régénération de l’économie. L’activité entrepreneuriale peut créer des emplois, réduisant ainsi le nombre de chômeurs. Comment faire baisser durablement le taux du chômage ? Voyons cela plus en détail : les formes entrepreneuriales…

L’entrepreneuriat ex nihilo (à partir de rien)

La création d’une nouvelle entreprise peut concerner les petites et micro-entreprises, les grandes entreprises, les PME, le travail indépendant… Créer une entreprise à partir de rien n’est pas facile. Il faudra du temps, beaucoup de patience et du travail, des moyens financiers, de la ténacité… pour convaincre les prospects.

La création d’une entreprise par franchise

La franchise, où le promoteur bénéficie d’une notoriété existante, constitue un levier particulier pour la création d’entreprise. La création d’une entreprise par franchise permet à celui qui n’a pas une capacité à innover ou qui n’a pas d’idées propres de créer une entreprise (réaliser son objectif).

L’intrapreneuriat

L’intrapreneuriat consiste à créer de nouvelles activités, c’est-à-dire conquérir de nouveaux marchés. Cette forme d’entrepreneuriat renvoie également au projet de création de filiale au sein d’une entreprise-mère par un employé entrepreneur.

Création d’emploi et réduction de chômage

On peut observer le paradoxe suivant : la concomitance d’une hausse simultanée du chômage et de l’emploi. D’un côté, on constate chaque année un nombre considérable de nouvelles entreprises sur le marché. Et d’un autre côté, un nombre équivalent d’entreprises cessent leur activité. Attention, l’augmentation de l’emploi n’implique pas nécessairement une baisse du chômage. Cela s’explique  par « la flexion du taux d’activité » ! Par définition, c’est un indicateur qui permet de mesurer le chômage. L’augmentation de l’emploi et la baisse du chômage varie entre 18 et 30% selon les économistes.

La lutte contre le chômage est une tâche difficile. En effet, de nombreux dirigeants du monde entier ont déjà tenté d’enrayer cette spirale, mais en vain. Créer des entreprises n’a malheureusement pas eu l’effet escompté, il faut donc s’attendre à une hausse variable du chômage sans pour autant négliger les signes d’espoir.

Commentaires fermés sur L’entrepreneuriat est-il la meilleure solution contre le chômage ?

Les commentaires sont fermés.