Gérer le stress au travail

Par le 23 Sep - Emploi

stress au travail

Une main-d’œuvre stressée ne fait de bien à personne. En effet, le stress lié au travail a des conséquences importantes tant pour les employés que pour les employeurs.
Le stress au travail peut affecter la santé, le moral, le rythme de travail, l’assiduité et les relations de travail des employés. À son tour, cela aura probablement un impact sur la productivité, la rotation du personnel et la réputation de votre organisation.

Qu’est-ce que le stress lié au travail ?

Le HSE définit le stress au travail comme « la réaction négative que les gens ont aux pressions excessives ou à d’autres types de demandes qui leur sont imposées ».

En pratique, le stress affecte les gens différemment – ce qui stresse une personne peut ne pas affecter quelqu’un d’autre. En effet, de nombreux travailleurs bénéficient d’une certaine pression dans leur travail ; cela peut aider à les garder motivés et leur donner un sentiment d’accomplissement. Cependant, lorsque trop de pression est exercée sur quelqu’un, il sera submergé. Des facteurs tels que les compétences et l’expérience, l’âge et le handicap ont tous un impact sur la capacité d’une personne à faire face. Les compétences et les connaissances d’un travailleur doivent donc être adaptées aux exigences qui lui sont imposées. L’impact psychologique du stress peut entraîner des troubles médicaux tels que l’anxiété et la dépression. Le stress, l’anxiété et la dépression augmentent également le risque de problèmes de santé physique, notamment les maladies cardiaques, les maux de dos, les maladies gastro-intestinales ou les affections cutanées.

Ce que dit la loi

Il n’y a pas de loi unique couvrant spécifiquement le stress. Au lieu de cela, la protection provient d’un éventail de sources. Les employeurs sont responsables de la sécurité générale de leurs employés au travail. Les lois statutaires telles que la loi de 1974 sur la santé et la sécurité au travail, etc. Stipule que les employeurs doivent prendre des mesures raisonnables pour : Assurez-vous que les lieux de travail sont sûrs et sains.

Contrôler les risques identifiés.

Le règlement de 1999 sur la gestion de la santé et de la sécurité au travail exige des employeurs qu’ils procèdent à une évaluation « appropriée et suffisante » des risques pour la santé et la sécurité de leurs employés. En tant qu’employeur, vous êtes tenu de mettre en place des contrôles appropriés pour éviter ces risques, dans la mesure du possible. Lorsqu’il n’est pas possible d’éviter les risques, des mesures doivent être prises pour les réduire dans la mesure « raisonnablement.

Conseils pratiques du régulateur

Pour aider les employeurs à identifier et à gérer les causes du stress au travail, le HSE a développé ce que l’on appelle les normes de gestion. Le HSE explique que les normes de gestion « couvrent six domaines de la conception du travail qui, s’ils ne sont pas correctement gérés, sont associés à une mauvaise santé, une productivité réduite et des taux d’absence pour accident et maladie accrus ». Tous les gestionnaires doivent avoir une compréhension pratique des normes de gestion. Ceux-ci sont :

Demandes. Les travailleurs peuvent ne pas être en mesure de faire face aux exigences de leur travail, devenant submergé par la charge de travail, le modèle de travail ou l’environnement de travail.

Contrôler. Les employés peuvent être stressés s’ils ressentent un manque de contrôle sur leur façon de travailler, ce qui les amène à sous-performer et à se sentir isolés. Soutien. Un manque de soutien de la part des collègues ou de la direction peut également contribuer au stress.

Des relations. Si les relations sur le lieu de travail causent du stress, cela peut entraîner une augmentation des griefs des employés, des allégations d’intimidation et/ou de harcèlement et une mauvaise dynamique d’équipe.

Rôle. Les gens sont stressés lorsqu’ils ne comprennent pas leur rôle et ce qu’on attend d’eux, ou s’ils ont des exigences professionnelles contradictoires.

Changer. Certains employés trouvent le changement et la façon dont ils peuvent être affectés très troublants. L’outil indicateur du HSE est un excellent point de départ pour évaluer et surveiller le stress au travail. Il fournit un questionnaire simple à remplir par les employés, qui indique ensuite à l’employeur où des progrès sont réalisés et met en évidence les domaines qui nécessitent une attention. Bien que les normes de gestion aient été introduites en 2004, le HSE a admis qu’il n’avait pas fait autant de progrès qu’il le souhaiterait en matière de changement réel et de réduction du nombre de cas de stress liés au travail. En « rafraîchissant » ses normes, le HSE a développé un plan d’action pour mieux les appliquer. Pour plus des informations, découvrez le guide complet pour tout savoir sur le logiciel gestion rh en entreprise.

Commentaires fermés sur Gérer le stress au travail

Les commentaires sont fermés.