Prêt à remplacer votre conseiller en gestion de patrimoine par un robot ?

Par le 10 oct - Finance

Dans un monde qui évolue sans cesse au rythme des découvertes technologiques, de nombreuses tâches autrefois dévolues aux humains s’apprêtent à être révolutionnés. C’est le cas par exemple du conseiller en gestion de patrimoine. En effet, avec les recherches et le développement rapide des fintech, c’est une révolution qui s’apprête à déferler dans le monde de la finance et les enseignes bancaires classiques.

Gestion du patrimoine par robot

Une technologie avancée pour plus de sécurité ?

Grâce aux fintech, c’est des éléments sensibles du quotidien financier qui vont être bouleversés. Effectivement, pas de frais d’agence, pas de locaux, car tout se fait intégralement en ligne. Ce qui signifie aussi moins de personnel et des couts de services en baisses. Vous avez donc l’avantage d’avoir des prix plus compétitifs. De la sorte vous avez plus d’options pour vos placements classiques.

Mais même si les avantages sont nombreux, il faut toujours faire attention aux arnaques. Une bannière web éclatante, des offres extrêmement alléchantes, les arnaques peuvent être nombreuses et se révèlent de plus en plus ingénieuses. Si vous avez une offre avec un taux de rendement supérieur à 10 % par exemple, prenez le temps de connaitre les valeurs du marché et renseignez-vous sur la société qui vous fait l’offre. Pour faire simple, enquêtez !

http://www.cap-finance.be vous éclairera plus sur la finance.

C’est ici qu’intervient notre robot. Dans un souci de sécurité, et pour ne pas prendre des risques dans un système traditionnel (conseiller véreux…) vous allez miser sur les robots-advisor. Le plan est simple : déléguer en totalité ou une partie de la gestion de son patrimoine à un site doté d’une intelligence artificielle efficace et des algorithmes de mathématique financière.

Grisbee, le catalyseur d’innovation en matière de gestion de patrimoine

Le site spécialisé Grisbee est l’incarnation parfaite de cette technologie. Depuis peu sur le marché de l’hexagone, ce coach financier new-gen, comme le décrit son créateur, entend se poser comme un acteur révolutionnaire dans le monde de la finance en France. C’est peu dire que le projet est intéressant : Maxime Camus le fondateur de Grisbee a réuni en très peu de temps plus de 3 millions d’euros pour le développement et la pérennisation de son projet.

Pour les petits épargnants, Grisbee est un avantage certain. En effet les banques négligent souvent ce profil de client au détriment des épargnants plus aisés et ayant recours à des conseillers privés. Grisbee ne remettra pas donc en cause le travail des bons conseillers en gestion de patrimoine, mais propose des alternatives innovantes. Grisbee s’attaque à des clients de type CSP Plus (entre 35-55ans).

S’appuyant toujours sur les propos de Maxime Camus, l’avantage d’avoir un robot comme conseiller de gestion, c’est qu’il est imperméable aux émotions. En tant que robot et en fonction de la situation il prendra les décisions les plus avisées et les plus adaptées.

C’est sur ce point que les épargnants auront peut-être du mal : pour beaucoup, un conseiller est un ami, un confident. Un être humain est toujours plus fiable qu’une machine pour certains. Surtout qu’être un conseiller financier est un métier traditionnel en France. Dans une société conservatrice, l’innovation a toujours du mal à se faire une place. Cela explique sans doute le retard pris par la France en matière de Finetech. Tôt ou tard, cette technologie poussera le système traditionnel à se réinventer.

Commentaires fermés sur Prêt à remplacer votre conseiller en gestion de patrimoine par un robot ?

Les commentaires sont fermés.