Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Par le 21 Juil - Santé

massage des pieds

L’ostéopathie, qui est appelée aussi médecine ostéopathique.Comme la plupart des maladies, elle repose sur des problèmes liés au système musculo-squelettique et modifie la structure et les différentes fonctions du corps.

Le système musculo-squelettique est composé de plusieurs nerfs, des os et des muscles, qui sont tous connectés à la structure du corps. De nos jours, l’ostéopathie ressemble beaucoup à la médecine conventionnelle, bien que de nombreux médecins ostéopathes conservent l’objectif historique de la santé structurelle.

D’où vient l’ostéopathie ?

L’ostéopathie a été développée par Andrew Taylor Still en 1874, lui-même était médecin dans une petite ville du Missouri. Frustré par la nature inefficace des remèdes disponibles sur le marché. Il pensait que son rôle de médecin se trouvait dans la lutte contre la maladie et de rétablir le bon fonctionnement musculo-squelettique du corps. Still est le père fondateur de l’American School of Osteopathy créée dans le Missouri en 1892. Cette école met en place et enseigne les différentes manipulations manuelles, la nutrition et les modifications du mode de vie plutôt que de privilégier la chirurgie et les thérapies médicamenteuses.

L’American Osteopathic Association a été créée en 1901 pour réglementer la profession. En 1962, les docteurs en ostéopathie (D.O.) se sont vu reconnaître le droit de pratiquer dans les 50 États (à condition d’obtenir une licence dans un État donné). En 1973, la California Medical Association a invité les D.O. à adhérer et à devenir des membres votants.

Aujourd’hui, les dentistes reçoivent la même formation de base que les médecins (M.D.), mais ils apprennent également la manipulation (ajustements pratiques des muscles, des os et des ligaments) et l’utilisent parallèlement aux traitements médicaux plus conventionnels. La plupart des médecins généralistes sont des praticiens de soins primaires, spécialisés en médecine familiale, en médecine interne, en obstétrique/gynécologie ou en pédiatrie.

Les médecins généralistes exercent dans toutes les spécialités de la médecine, de la médecine d’urgence à la chirurgie cardiovasculaire en passant par la psychiatrie et la gériatrie. Les docteurs en médecine formés dans divers domaines de spécialité adoptent une approche globale (holistique) du patient. Bien que les manipulations ostéopathiques aient été autrefois utilisées pour traiter toutes les formes de maladie, elles sont aujourd’hui considérées comme utiles surtout pour les affections musculo-squelettiques (comme les maux de dos).

Comment fonctionne l’ostéopathie ?

Andrew Taylor Still avait pour conviction que toute maladie ou affection avait pour origine des problèmes structurels au niveau de la colonne vertébrale. De longs nerfs relient la colonne vertébrale à divers organes du corps. Selon Still, lorsqu’il y a un problème au niveau de la colonne vertébrale, les nerfs envoient des signaux anormaux aux organes du corps. Still a appelé ces problèmes de colonne vertébrale « lésions ostéopathiques » (ostéo pour os et pathique pour malade), et a créé des techniques de manipulation ostéopathique (OMT) pour les traiter. Ces traitements, pensait-il, permettraient aux nerfs de retrouver leur fonction normale et au sang de circuler librement dans le système circulatoire. Une fois la structure restaurée, les pouvoirs de guérison naturels de l’organisme seraient en mesure de rétablir la santé.

L’ostéopathie a également été à l’origine des techniques connues sous le nom de thérapie craniosacrale, qui sont aujourd’hui pratiquées dans différentes disciplines. La thérapie crânio-sacrée consiste à manipuler doucement les os du crâne pour rétablir l’équilibre de l’ensemble du corps.

Médecine ostéopathique ; technique de manipulation ostéopathique (OMT)

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Traditionnellement, l’ostéopathie, ou médecine ostéopathique, repose sur la conviction que la plupart des maladies sont liées à des problèmes du système musculo-squelettique et que la structure et la fonction du corps sont liées. Le système musculo-squelettique est composé de nerfs, de muscles et d’os, qui sont tous interconnectés et forment la structure du corps. Aujourd’hui, l’ostéopathie ressemble beaucoup à la médecine conventionnelle, bien que de nombreux médecins ostéopathes conservent l’objectif historique de la santé structurelle.

Quelle est l’histoire de l’ostéopathie ?

L’ostéopathie a été fondée en 1874 par Andrew Taylor Still. Still était un médecin du Missouri qui était devenu frustré par la nature inefficace des remèdes disponibles. Il pensait que le rôle du médecin dans la lutte contre la maladie était de rétablir le bon fonctionnement musculo-squelettique du corps. Still a fondé l’American School of Osteopathy dans le Missouri en 1892. L’école enseigne la manipulation manuelle, la nutrition et les modifications du mode de vie plutôt que la chirurgie et les thérapies médicamenteuses.

L’American Osteopathic Association a été créée en 1901 pour réglementer la profession. En 1962, les docteurs en ostéopathie (D.O.) se sont vu reconnaître le droit de pratiquer dans les 50 États (à condition d’obtenir une licence dans un État donné). En 1973, la California Medical Association a invité les D.O. à adhérer et à devenir des membres votants.

Aujourd’hui, les dentistes reçoivent la même formation de base que les médecins (M.D.), mais ils apprennent également la manipulation (ajustements pratiques des muscles, des os et des ligaments) et l’utilisent parallèlement aux traitements médicaux plus conventionnels. La plupart des médecins généralistes sont des praticiens de soins primaires, spécialisés en médecine familiale, en médecine interne, en obstétrique/gynécologie ou en pédiatrie.

Les médecins généralistes exercent dans toutes les spécialités de la médecine, de la médecine d’urgence à la chirurgie cardiovasculaire en passant par la psychiatrie et la gériatrie. Les docteurs en médecine formés dans divers domaines de spécialité adoptent une approche globale (holistique) du patient. Bien que les manipulations ostéopathiques aient été autrefois utilisées pour traiter toutes les formes de maladie, elles sont aujourd’hui considérées comme utiles surtout pour les affections musculo-squelettiques (comme les maux de dos).

Comment fonctionne l’ostéopathie ?

Le fondateur de l’ostéopathie pensait que toute maladie ou affection avait pour origine des problèmes structurels au niveau de la colonne vertébrale. De longs nerfs relient la colonne vertébrale à divers organes du corps. Selon Still, lorsqu’il y a un problème au niveau de la colonne vertébrale, les nerfs envoient des signaux anormaux aux organes du corps. Un ostéopathe a appelé ces problèmes de colonne vertébrale « lésions ostéopathiques » (ostéo pour os et pathique pour malade), et a créé des techniques de manipulation ostéopathique  pour les traiter. Ces traitements, permettraient aux nerfs de retrouver leur fonction normale et au sang de circuler librement et de manière plus fluide. Une fois la structure restaurée, les pouvoirs de guérison naturels de l’organisme seraient en mesure de rétablir la santé.

L’ostéopathie a également été à l’origine des techniques connues sous le nom de thérapie craniosacrale, qui sont aujourd’hui pratiquées dans différentes disciplines. La thérapie crânio-sacrée consiste à manipuler doucement les os du crâne pour rétablir l’équilibre de l’ensemble du corps.

Que se passe-t-il lors d’une visite chez l’ostéopathe ?

Une visite chez un ostéopathe s’apparente à une visite chez votre médecin de famille. L’ostéo vous posera des questions sur vos antécédents médicaux, votre état physique et votre mode de vie, l’examen physique de vos os, articulations, muscles, ligaments et tendons sera plus approfondi que chez votre médecin de famille. Au cours de l’examen physique, l’ostéo peut :

  1. Examiner votre posture, votre colonne vertébrale et votre équilibre
  2. Vérifier vos articulations, vos muscles, vos tendons et vos ligaments
  3. Utiliser ses mains pour manipuler votre dos, vos jambes ou vos bras.

Il peut également mesurer les changements de température de votre peau et l’activité de vos glandes sudoripares. Si nécessaire, le médecin demandera des radiographies et des tests de laboratoire. Une fois les résultats obtenus, le médecin posera un diagnostic et établira un plan de traitement qui pourra inclure la prescription de médicaments.

Pour les problèmes impliquant les os, les muscles, les tendons, les tissus ou la colonne vertébrale, de nombreux médecins utilisent les OMT. Il existe deux catégories de procédures d’OMT : directes et indirectes. Dans la thérapie directe, les tissus « problématiques » ou « tendus » sont déplacés (par le médecin, la personne traitée ou les deux) vers les zones de tension. Dans le cas de la manipulation indirecte, le médecin pousse les tissus « tendus » dans la direction opposée à la résistance du muscle. Le médecin maintient les tissus dans cette position jusqu’à ce que le muscle tendu se détende.

Quelles sont les maladies et affections qui répondent bien à l’ostéopathie ?

La plupart des médecins ostéopathes utilisent un grand nombre des traitements médicaux et chirurgicaux utilisés par les médecins. Les OMT sont utilisés pour traiter une variété de problèmes de santé, qu’ils soient musculo-squelettiques ou non. Les meilleures preuves scientifiques montrent que les OMT sont les plus efficaces pour les douleurs dorsales et cervicales. En fait, il se peut que vous puissiez réduire la quantité d’analgésiques que vous prenez pour votre mal de dos si vous recevez des OMT dans le cadre de votre thérapie.

Certaines preuves préliminaires montrent également que les TMO peuvent être utiles pour :

  1. Les lombalgies
  2. Les blessures à la cheville
  3. Asthme
  4. Fibromyalgie
  5. Tennis elbow
  6. Douleur dans le cou
  7. Maladie pulmonaire obstructive chronique
  8. Récupération après une opération
  9. Douleurs menstruelles
  10. Dépression
  11. Syndrome du côlon irritable (SCI)
  12. Grossesse

Y a-t-il des cas ou l’ostéopathie ne peut pas intervenir ?

Vous devez éviter les manipulations ostéopathiques si vous souffrez de fractures ou de luxations, ou encore d’un cancer des os, d’une infection des os ou des articulations, de ligaments distendu ou cassés, de polyarthrite rhumatoïde du cou ou d’ostéoporose. La manipulation ostéopathique est déconseillée pour les personnes qui ont récemment subi une intervention chirurgicale sur une articulation ou aux personnes qui prennent un traitement médicamenteux anticoagulant (fluidifiant le sang), comme le Cintron pour  fluidifier le sang et la circulation.

Y a-t-il des risques associés à l’ostéopathie ?

Peu de temps après un traitement ostéopathique, vous pouvez ressentir une augmentation de la douleur, un léger mal de tête ou de légères fatigues. Ces effets secondaires sont temporaires et disparaissent généralement dans les 5 à 12 heures. Plus sérieusement, des accidents vasculaires cérébraux et des lésions de la colonne vertébrale ont été signalés après une manipulation du cou. Mais ses complications sont extrêmement rare.

Commentaires fermés sur Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Les commentaires sont fermés.