La route des grands crus : La Bourgogne, à perte de vue

Par le 17 Oct - Voyage

Il n’y a rien qui soit plus dépaysant que de parcourir la Bourgogne à bord d’un taxi de Dijon. Une seule virée sur la route des grands crus suffit à vous faire découvrir une autre France.

Cette route, presque aussi mythique que l’avenue des Champs-Élysées, est réputée pour ses nombreux vignobles. Elle est en outre ponctuée de sites touristiques qui donnent l’occasion de pauses enrichissantes sur ce parcours de découverte.

Mais la Bourgogne offre bien plus que son paysage pittoresque. Une visite le long de la route des grands crus constitue également l’occasion d’en apprendre bien plus sur la région à bord d’un taxi de Dijon.

À la découverte de la côte aux vins

La route des grands crus

Il n’est pas intéressant de visiter le Centre-Est de la France sans faire escale en Bourgogne. Une étape dans cette région offre l’occasion de parcourir la route des grands crus.

Ce que l’on désigne sous cette appellation est en fait une étroite bande de 60 kilomètres qui traverse plus d’une trentaine de villages. La notoriété de la région s’est faite autour de ses grands crus. Il n’y a donc pas en France, un endroit qui revête autant d’intérêt pour les passionnés du vin.

La route des grands crus est, de surcroît, ponctuée de nombreux sites touristiques que l’on peut découvrir dans leur plénitude grâce aux renseignements fournis par un taxi de Dijon.

Les climats bourguignons : Patrimoine de l’UNESCO

La route des grands crus est parsemée de climats. Ce terme est employé en Bourgogne pour désigner des espaces viticoles soigneusement délimités.

Lesdits climats s’étendent de Dijon au sud de Beaune et portent chacun des noms spécifiques. Il s’agit surtout de sites millénaires qui ont su garder leur authenticité. Leur inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO, le 4 juillet 2015, se justifie par :

  • Leur modèle unique au monde ;
  • Leur organisation exceptionnelle ;
  • Leur indéniable dimension culturelle.

Musées, hospices, châteaux, vignobles, l’immersion dans cet univers d’authenticité permet de nombreuses découvertes. Pour vraiment apprécier ces richesses et en profiter au mieux, il est utile, mais aussi vivement recommandé, de solliciter les services d’un taxi de Dijon.

La route des grands crus à bord d’un taxi de Dijon : les incontournables

La route des grands crus abrite de nombreux sites qui témoignent de la passion des bourguignons pour la viticulture. Leur expertise favorise d’ailleurs leur prospérité, même en dépit des crises.

Ce savoir-faire, transmis de génération en génération, est régulièrement relaté aux visiteurs qui font part de leur intérêt. Le confort assuré par un taxi de Dijon permet d’effectuer une agréable visite des meilleurs sites locaux et de découvrir les secrets de l’une des plus belles régions de France.

Marsannay-la-Côte et ses jardins remarquables

Cette région inaugure le parcours de la route des grands crus. Située dans le département de la Côte-d’Or, la localité est réputée pour ses nombreux espaces verts. Les plus célèbres sont les jardins du château de Sully et du château du Talmay.

À bord d’un taxi de Dijon, il suffit de quelques minutes pour se rendre au parc du château de Sully. Celui-ci est situé entre Autun et Beaune. L’on peut y découvrir ses douves et son lavoir exceptionnel, le tout planté dans un décor féérique.

Le jardin de Talmay est quant à lui un berceau de l’histoire. Créé en 1973, il abrite près de 360 arbres fruitiers. On y retrouve essentiellement des pommiers et des poiriers. En forme de godets, ils subliment le parc.

Plus loin, au nord, se trouve un parterre et des plantes mises en terre depuis 1752. Ces endroits sont particulièrement propices aux balades en amoureux ou aux moments de détente.

Beaune : La belle cité fortifiée

La ville de Beaune est considérée comme la capitale de la région bourguignonne. Cette ville fortifiée est réputée pour ses célèbres musées. L’Hôtel-Dieu de Beaune encore désigné Les Hospices, est le plus populaire.

Sa construction datant du XVème siècle est inspirée de l’architecture gothique. À l’origine, cet endroit était un hôpital pour les démunis.

Il a ensuite été transformé en un musée abritant près de 5 000 œuvres d’art. Mais l’activité phare qui s’y mène est la vente aux enchères de sa production viticole.

Cette vente a lieu annuellement, au mois de novembre. Un taxi de Dijon est toujours disponible pour vous y conduire à cette occasion.

Commentaires fermés sur La route des grands crus : La Bourgogne, à perte de vue

Les commentaires sont fermés.