Entreprise : apprenez à bien conditionner vos produits

Par le 4 mai - Marketing

Les produits subissent un conditionnement industriel avant d’être mis sur le marché. Il s’agit des emballages choisis pour la conservation et la distribution de ces articles.

Le conditionnement constitue la première enveloppe, ou premier contenant d’un produit, celui qui est en contact direct avec celui-ci. Il permet de garantir la conformité du produit ainsi que ses caractéristiques propres, de faciliter la reconnaissance visuelle, de captiver le choix du client et d’éviter une éventuelle transformation chimique du contenu.

Découvrons le rôle du conditionnement, et quelles règles doivent être appliquées par les entreprises pour plus d’efficacité lors du transport ou du stockage des produits.

Conditionnement produit

1. À quoi sert le conditionnement ?

Le conditionnement industriel des produits est un élément essentiel dans la chaîne logistique d’une entreprise. Il sert à préserver et à contenir l’article depuis sa sortie d’usine jusqu’à son utilisation finale. Un large choix de contenants est proposé par les professionnels, selon la nature et la taille du produit à emballer.

Conditionner un article sert également à lui donner une identité spécifique, en le démarquant des autres produits présents sur le marché. Cette différenciation de l’aspect extérieur permet de reconnaître une marchandise parmi d’autres de même catégorie. Des entreprises spécialisées dans le conditionnement offrent à leurs clients des étiquetages personnalisés pour confirmer l’identité propre de chaque produit.

Plusieurs renseignements sont portés par le conditionnement, comme la marque du produit, ses conditions de conservation, ainsi que des mentions légales.

Toute entreprise doit donner l’importance qui se doit au conditionnement, qui donne aux produits une raison d’être, leur donne un sens et les différencie entre eux. Ce processus se doit d’être abordé comme un élément essentiel de toute la chaîne de distribution, il doit donc être bien pensé afin de parler aux consommateurs.

2. Les types de conditionnement

Le conditionnement peut se faire en plusieurs niveaux, selon s’il s’agit de contenir directement le produit final ou d’emballer plusieurs articles déjà conditionnés.

1. Le conditionnement primaire

Ce type de conditionnement concerne l’emballage des produits par unité, et dépend du type des articles qu’il comprend. Les exemples les plus courants sont les bouteilles, les pots, les tubes, qui sont considérés comme des contenants.

Le conditionnement primaire enveloppe directement le produit, il constitue l’unité de vente consommateur, c’est-à-dire la plus petite quantité disponible à la vente. Ce contenant est éliminé par l’utilisateur final une fois l’article terminé.

2. Le conditionnement secondaire

C’est le fait de réunir plusieurs articles dans un même emballage pour constituer un lot. Dans ce type de conditionnement, des emballages secondaires sont utilisés, tels que des cartons, des étuis ou des boîtes. Certains produits se vendent mieux par lots, et c’est pourquoi l’entreprise peut faire appel aux services d’un conditionneur à façon.

Le conditionnement secondaire protège le primaire, il est conçu pour faciliter le recyclage par le distributeur. Il contient un certain nombre d’unités de produit présentées dans le point de vente, et peut être vendu tel quel au consommateur ou servir pour garnir les présentoirs.

La caractéristique principale d’un conditionnement secondaire est qu’il peut être enlevé sans toucher au produit.

3. Le conditionnement tertiaire ou d’expédition

C’est ce qui permet de stocker et de transporter des marchandises en grandes quantités dans les magasins ou chez les industriels. Le conditionnement tertiaire peut être constitué de palettes entières contenant une seule référence ou un assortiment de produits divers. Parmi les emballages d’expédition les plus utilisés, on peut citer les caisses de transport ou les palettes.

3. Règles à respecter pour un conditionnement efficace

Le conditionnement constitue une étape essentielle de la chaîne logistique, qui permet de faciliter la manutention lors du transport, du stockage et de la distribution. Il protège le produit contre l’humidité de l’air ainsi que les contaminations extérieures.

C’est une enveloppe qui doit être adaptée au contenu, solide, propre, imperméable, empilable et facile à utiliser. Les opérations d’emballage et de conditionnement doivent être appropriées au marché de distribution.

Les conditionnements doivent être repensés de manière à faire face aux enjeux environnementaux, et à s’adapter à l’évolution des habitudes de consommation. Il est en effet établi qu’un grand nombre de clients estiment qu’un bon conditionnement est une preuve de qualité du produit et d’une bonne politique d’emballage de la part du commerçant.

Par ailleurs, le conditionnement des produits doit être porteur d’un message destiné aux utilisateurs, qui sont plus que jamais en quête de clarté et de transparence.

Une enveloppe de qualité permet également de lutter contre le gaspillage alimentaire, certains aliments étant détruits dans leur contenant, à cause d’un manque de solidité. Un conditionnement peu efficace conduit souvent à la dégradation du produit alimentaire et cause des gaspillages en grandes quantités.

Les conditionnements alimentaires sont aujourd’hui de plus en plus étudiés, pour obéir à des normes strictes en termes d’hygiène alimentaire et de transport sans dégradation. Les aliments posent en effet la contrainte de non-rupture de la chaîne de froid, ce qui pousse les fabricants à concevoir des contenants qui permettent de maintenir une température constante.
Il n’est plus à démontrer que le conditionnement alimentaire est perpétuellement à la recherche d’efficacité, avec de moins en moins de suremballages. La tendance est aux enveloppes recyclables avec des matériaux toujours plus innovants et plus responsables. Le carton recyclé, le kraft, les biomatériaux, ou les plastiques recyclés sont de plus en plus utilisés dans le conditionnement.

Enfin, l’automatisation des opérations répétitives à l’aide de machines de conditionnement est une stratégie payante, qui permet de gagner en temps et en efficacité. Ainsi, les tâches de mise sous film alimentaire rétractable, d’emballage ou de cerclage peuvent être confiées à des appareils performants tels que les fermeuses de caisse, les fardeleuses ou les soudeuses de paquets.

Commentaires fermés sur Entreprise : apprenez à bien conditionner vos produits

Les commentaires sont fermés.