L’installation d’un interrupteur sectionneur

Par le 28 Oct - Maison & Immobilier

L’électricité est une énergie dangereuse qui mérite d’être contrôlée au quotidien. Le montage d’un équipement inadéquat peut causer d’éventuels accidents tout comme les mauvais branchements. En matière de sécurité, les interrupteurs sectionneurs sont sollicités pour ses différents rôles dans la domotique. Découvrez la manière de l’installer dans votre maison.

Les pré requis pour réussir la mise en place

Plusieurs matériels seront utiles avant d’incruster un interrupteur sectionneur dans un tableau électrique. Vous devriez disposer d’un tournevis cruciforme isolé, une pince à bec et un fil électrique HO7VK. Ce dernier devrait posséder des embouts de câblage. Pour ce faire, il suffira de se servir d’une pince à bec. Vu la dangerosité de la manipulation, il est obligatoire de détenir en sa possession un vérificateur d’absence de tension ou VAT. Tout bricolage doit se faire en veillant à couper l’alimentation générale du logement. Il est donc recommandé de mettre hors de tension le disjoncteur de branchement.

Comment placer l’interrupteur sectionneur ?

Pour commencer, le capot de protection du tableau électrique doit être dévissé. Le VAT prendra ensuite le relais pour contrôler si la tension était bien coupée. Cela implique de mettre les embouts du vérificateur sur les bornes inférieures du différentiel de tête. En effet, la prudence est de mise puisque les travaux antérieurs peuvent être mal négociés. Un tableau électrique dispose d’un rail DIN. Ce dernier propose deux fonctionnalités. D’une part, il fixe les disjoncteurs. D’autre part, il associera les supports latéraux entre eux. En installant l’interrupteur sectionneur industriel, il faut prendre en compte le nombre de modules disponibles sur le rail.

Dans certains cas, il ne pourra pas l’accueillir. Les disjoncteurs de branchements sont intégrés sur les bornes inférieures du différentiel de tête. Pour se charger de cette tâche, il existe des lieurs mécaniques. Ces derniers doivent être retirés tout doucement. Deux fils vont s’immerger à la suite de la démarche. En règle générale, il s’agit d’un fil rouge et bleu. Ces câbles seront raccordés sur les bornes supérieures de l’équipement. La phase sera liée à la borne L. Vous pouvez repérer ce dernier avec la couleur rouge. Elle se situe à droite selon les normes en vigueur. La borne N quant à elle va s’attacher avec le neutre qui est visible en bleu.

Comment alimenter l’interrupteur sectionneur ?

L’usage de fils de même diamètre permettra de garantir une puissance optimale sur l’ensemble des circuits. Les câbles devront être branchés en suivant les codes couleur sur la phase et le neutre. Les bornes inférieures de différentielles de tête vont ensuite servir pour alimenter le circuit. Pour ce faire, vous relierez seulement le peigne sur les conducteurs. Revissez ensuite la boîte de protection. En fonction du nombre de modules occupés, vous devriez envisager le nombre similaire d’obturateurs. Quand l’interrupteur sectionneur a requis deux modules, cela implique que vous devez couper deux clapets.

En conclusion, l’installation d’un interrupteur sectionneur permet de mettre hors tension le circuit électrique en cas d’urgence tandis que le sectionneur séparera un circuit électrique de son approvisionnement. Pour établir le matériel mécanique, il faut retirer les disjoncteurs de branchements puis relier les fils selon les normes. Enfin, la bonne alimentation du circuit dépendra de la qualité de vos fils électriques.

Commentaires fermés sur L’installation d’un interrupteur sectionneur

Les commentaires sont fermés.